L'aide que j'ai reçue et les rencontres entre jeunes m'ont touchée. En effet, ayant des problèmes de santé, beaucoup de jeunes du groupe ont dû m'aider à porter mes affaires et cela s'est fait sans même que je leur demande. De plus, autant de jeunes qui se mettent en prière alors qu'ils ne se connaissent pas, qu'ils vivent différemment, est une expérience touchante. Par exemple, dans le train, avec quelques Montpelliérains, nous avons chanté avec de jeunes Israéliennes en soif de connaître notre culture. Certaines de ces rencontres m'ont aidé à grandir en maturité et plus particulièrement dans ma façon de considérer les autres. J'ai eu des discussions avec des prêtres, des séminaristes ou encore d'autres jeunes qui m'ont fait comprendre l'importance de la foi et de la miséricorde.
Je ne sais pas si je ferais les JMJ suivants car j'ai eu beaucoup de mal à prier durant la deuxième semaine à Cracovie. Les messes étaient en plein air, loin de l'autel, avec des personnes qui remuent et parlent à côté de soi. Il m'a donc été difficile de me concentrer durant les messes.
Malgré tout, la première semaine a, quant à elle, été très enrichissante du point de vue culturel et religieux puisque je ne connaissais pas du tout la Pologne et les catéchèses m'ont beaucoup plu car j'ai pu approfondir mes connaissances sur la Bible pour mieux la comprendre et par conséquent mieux l'interpréter.
Enfin, je suis heureuse d'avoir pu vivre ces JMJ avec autant de jeunes dans un pays aussi riche en histoire, en paysages et en lieux culturels.
Sophie - 21 ans - étudiante en management des entreprises

Cet été, j’ai eu la chance de vivre mes premières JMJ. J’ai été touchée par la grandeur et la force de l’événement. L’incroyable diversité des personnes rencontrées m’a procurée beaucoup de bonheur. Les JMJ, par les catéchèses et les échanges avec les autres jeunes m’ont permis de faire grandir ma foi, d’enrichir ma façon de la vivre. J’ai appréhendé en Pologne la grandeur de l’Eglise qui unit au delà des frontières, cela m’a beaucoup impressionnée. J’ai été profondément touchée par les paroles du Pape qui nous pousse à sortir de notre divan pour vivre notre vie au présent. Ces JMJ m’ont changées non seulement dans ma foi mais aussi dans ma vision du monde. Je vois désormais Dieu comme un lien et une force entre les jeunes du monde, qui nous soutient et nous incite à être les instruments de relations de paix et de fraternité. Le pape nous encourage donc à avoir un cœur miséricordieux, à nous lever et à donner ; car cela nous procurera plus de joie encore que de recevoir. Il y a réellement un avant et un après. Je vous donnes donc rendez vous pour partager ma joie au Panama en 2019 !
Céline – 17 ans et demi – Aumônerie Croix d’Argent