Le lundi 28 mars 2016, quelques paroissiens de St Philippe du Vidourle, s'envolaient, en pèlerinage vers Rome, sous la conduite du père Régis Coste, à l'occasion de l'année sainte de la miséricorde, décrétée par le pape François.
Ils ont découvert, bien au-delà des chefs-d'oeuvre artistiques de l'époque romaine, Renaissance et moderne, la vie des Chrétiens martyres qui les ont précédés. Sur les traces de St Pierre et St Paul, ils ont plongé aux sources mêmes de leur foi.
En ces lieux chargés d'histoire, ils ont pu rencontrer, tout au long de leur parcours, une Eglise vivante dont ils ont pu mesurer l'universalité.
Quelle joie pour eux, d'avoir pu célébrer l'Eucharistie, sur la tombe de Pierre, fondateur de l' Eglise !
Ce temps, hors de leur quotidien, a été pour eux tous, un temps de réflexion intérieure et d'enrichissement spirituel
Chacun d'eux, en passant la porte sainte des 4 basiliques romaines, a porté avec lui, les soucis et les joies de sa famille et de sa communauté.
Lors de son audience, le pape François, s'appuyant sur le psaume 51 du roi David a rappelé le pardon miséricordieux de Dieu; et c'est avec beaucoup d'émotion que les 30000 personnes rassemblées sur la place St Pierre ont répété par 3 fois avec le pape « Dieu est plus grand que notre péché », il a ajouté : le pardon ne cache pas le péché, il le détruit à sa racine, il est le signe le plus grand de sa miséricorde, un don que tout pécheur est appelé à partager avec ses frères et tous ceux que le Seigneur a placé à côté de nous .car Dieu a crée l'homme pour qu'il soit debout, s'il prie et demande pardon, il devient une autre créature.
Comme le pape François nous y invite, que le Seigneur nous accorde par l'intercession de Marie, mère de miséricorde, d'être des témoins de son pardon car le pardon purifie le coeur et transforme la vie.