Les ordinations de fin d’année pastorale sont là !
Les diacres permanents s’y sont préparés, souvent à l’appel de leur entourage, dans le cadre de leur équipe d’accompagnement : « as-tu pensé à être diacre ? Je crois que tu pourrais bien faire… Réfléchis à cette proposition ! ».
Ainsi s’ouvre un chemin pour une ordination en vue du service, à celui qui adhère, désire répondre à cet appel.

Pour les prêtres, en général, le désir nait dans le cœur et la vie des personnes, encouragé ou contrarié par l’entourage. Et bien sûr, cette aspiration doit être accompagnée et discernée par ceux et celles qui en ont la charge.

Quant aux évêques, l’appel est encore différent : c’est le coup de fil du nonce à Paris qui déclenche, chez le prêtre contacté, une période d’angoisse, de tiraillement avant de répondre oui ou non à ce qui vous est présenté comme l’appel du Pape ! Pour être honnête, il faut savoir que le nonce puise dans une réserve de noms qui lui ont été indiqués !

Pensons à celui qui a inventé pour nous la Newsletter et qui a répondu au téléphone…
Un grand merci, Bertrand. Et bonne route.

P. Claude AZÉMA