Les évènements dramatiques que nous vivons en France et en Europe ne sauraient nous faire oublier d’autres situations tout aussi dramatiques : notamment en Palestine où, malheureusement, le processus de paix est plus que jamais enlisé.
Depuis l’appel du Kairos Palestine par les responsables des différentes communautés chrétiennes de Palestine, en 2009, rien n’a vraiment changé.
Kairos est un mot grec qui désigne le temps sacré – ou donné par Dieu – le temps de l’occasion opportune pour se repentir et le temps du renouveau : « maintenant est le bon moment pour agir ».

Au cours de la Semaine Mondiale pour la Paix en Palestine/Israël portée par le Conseil Œcuménique des Eglises et en référence à la brochure « le Défi de la Paix » produit par le CCFD Terre Solidaire, Justice et Paix, Pax Christi et le Secours Catholique-Caritas France, notre diocèse souhaite que toutes les paroisses aient une action spécifique pour faire avancer la paix dans cette région où Jésus Christ a mené sa vie terrestre.
Car la Semaine Mondiale pour la Paix vise à offrir soutien et encouragement à ceux qui travaillent à une juste paix pour tous, en Palestine et Israël, en privilégiant l’appel à prier, à se former et à plaider pour la paix. Ainsi nous sommes invités à :
⇰ Envoyer un signal clair à nos dirigeants politiques, pour qu'ils agissent en faveur d’un accord de paix garantissant les droits et l’avenir des deux peuples. L’exemple récent de la Colombie démontre que la paix est possible si les dirigeants et les populations concernées travaillent ensemble à la construire… Car, «Dieu ne partage pas notre haine » (Desmond Tutu -Evêque Anglican qui lutta contre l’apartheid)
⇰ Témoigner de notre sympathie à tous les Palestiniens et tous les Israéliens qui œuvrent avec beaucoup de courage pour la justice et la paix en Israël et en Palestine.
⇰ Prendre conscience que l’appel du Kairos – « le moment d’agir pour la justice » - nous interpelle maintenant.

Quelques pistes possibles pour soutenir les acteurs de paix palestiniens et israéliens…
• Poursuivre le dialogue avec tous les hommes et femmes de bonne volonté, en favorisant le dialogue interreligieux même au cœur de la violence qui frappe à nos portes !
• Défendre la dignité du peuple palestinien en dénonçant les déformations de la vérité sur l'occupation et l'oppression.
• Prier pour la paix en Palestine/Israël, car il n’y a rien de pérenne dans la violence, ceux qui la pratiquent ont l’illusion d’être forts.
• Espérer !... Espérer veut dire : être capable de voir Dieu au milieu des épreuves et d’agir avec son Esprit en nous. Dire non à l’oppression et à l’humiliation et continuer à résister au mal.

Aux JMJ de Cracovie, de jeunes français ont découvert leurs frères chrétiens d’Irak, de Syrie et du Moyen-Orient : « tous ne sont pas musulmans, il y a aussi des chrétiens !! »
Laissons-nous séduire par cet enthousiasme, découvrons les chrétiens oubliés de Palestine et d’Israël qui nous demandent d’agir là où nous sommes.… Et laissons-nous transformer par l’esprit des Béatitudes : « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. »
« Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde... ».