Le colloque "Ethique et Conscience" avait pour théme cette année: "Mourir dans la dignité, parlons-en." Il a réuni environ 150 personnes Villa Maguelone à Montpellier, le 21 janvier et 50 personnes à Béziers le 23 janvier.

Vous pouvez réecouter les interviews de deux des intervenants de ce colloque: François Vialla, professeur de Droit, spécialisé dans le droit de la santé et Olivier Jonquet, Médecin réanimateur, professeur à l'Université.

 A partir de la minute 18 :

 

 

 Echos d'un participant au colloque:

 

Comment mourir? C'est sans doute la plus grande question que l'Homme puisse se poser dans ce monde d'aujourd'hui où nous tentons de nous détourner d'un événement inéluctable mais qui nous effraie. Autrefois, le "passage" se faisait chez soi, parmi les siens, avec une veillée de prière autour de l'être cher en agonie. Maintenant on meurt seul et notre dépouille s'en va en chambre froide attendre son tour d'obsèques ou de crémation. C'est doute pour cela que le 21 janvier fut proposé aux chrétiens de notre région, à Montpellier , puis à Béziers, ce colloque "mourir dans la dignité, parlons-en". Magnifique synthèse "d'Ethique et Conscience". 

La mort, cette fois, fut regardée en face. Tout fut dit par des intervenants de qualité qui donnérent sens et richesse à cet événement qui achève notre destinée. Ce qui nous fut donné, sans paradoxe aucun, fut une leçon de vie. Le grand mystère ne fut pas élucidé certes mais pas éludé. Médecin, homme de loi, infirmiére de soins palliatifs, évêque, révélèrent avec tact et grande précision l'au-delà des choses et du temps, les angoisses rencontrées à travers les souffrances de l'autre, mais aussi et surtout cette espérance de chrétien.

Ce fut à tel point captivant qu'il pouvait sembler qu'à la fin nous y puisions comme une sérénité, une douceur apaisante. Il y avait de la paix dans ces voix qui marquaient ce jour-là nos esprits. De la paix et justement, de la dignité. Oui, ces intervenants ont fait plus que nous informer. Ils nous ont transmis leur engagement de courage et d'amour. A l'automne de la vie, ce temps de dépouillement et de souvenirs, la peur de la fin peut se faire plus aigüe et ce colloque avec ses témoignages scientifiques et spirituels, portait aussi cette espérance essentielle du Christ "je suis la Résurrection et la Vie".

Ce jour là des repères et des éclairages nous ont été donnés. Tout avait été dit...

Robert Scotto

Pour poursuivre votre réfléxion, vous pouvez aussi lire:

Afficher l'image d'origine

Livre écrit par Mgr d'Ornellas et le groupe de travail de la Conférence des Evêques de France (Editions Salvator)