Le mois d’octobre est bien connu comme un mois du Rosaire et de la mission universelle de l’Eglise. C’est un mois de prière intense pour la mission entendue comme « une immense œuvre de miséricorde tant spirituelle que matérielle » (Message  du Pape François pour la 90ème Journée mondiale missionnaire 2016).  Nous unissant à la prière continue   de l’Eglise pour l’évangélisation, nous faisons passer notre prière pour la mission par la Vierge Marie, « modèle missionnaire pour l’Eglise et icône de l’humanité rachetée », qui la confie à son fils Jésus, maître de la mission. En même temps, en vertu de la nature missionnaire de l’Eglise (cfr Ad Gentes n°2), nous remplissons notre devoir de baptisé-missionnaire appelé à être « lumière du monde » (Mt5, 14) et « sel de la terre » (Mt5, 13) et toujours envoyée par le Christ dans le monde entier à toutes les nations(cfr Mt28, 19).

Au milieu de ce mois missionnaire se situe une semaine privilégiée, la Semaine Missionnaire Mondiale. Cette dernière s’étend cette année du 16 au 23 octobre 2016 avec le dimanche 23 octobre comme 90ème Journée Missionnaire Mondiale. Cette semaine de prière, d’animation et de partage communionnel est placée sous le thème : « Annoncer la Miséricorde ». Elle répond à un triple objectif :

  • S’informer sur la vie des communautés chrétiennes à travers le monde ;
  • Prier pour la Mission ;
  • Faire un geste de partage en faveur du Fonds Missionnaire Mondiale.

Il s’agit donc de ranimer notre conscience missionnaire, de prier pour la mission à la manière de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus (co-patronne de la mission sans avoir quitté son Carmel), de favoriser les échanges entre différentes communautés et le partage à différents niveaux (humain, financier, matériel, expérience, savoir…). La mission suppose donc la coopération des Eglises particulières pour soutenir l’évangélisation partout (cfr Ad Gentes n°38) et sa réussite  dépend de la participation de chacun : participation physique, spirituelle, intellectuelle, matérielle, financière, etc.

Voilà pourquoi  le Pape François,  dans son message, nous invite « à sortir, en tant que missionnaires, chacun mettant au service des autres ses propres talents, sa propre créativité, sa propre sagesse et sa propre expérience en ce qui concerne l’annonce du message de la tendresse et de la compassion de Dieu à l’ensemble de la famille humaine ». Il attire aussi notre attention sur le partage en rappelant qu’aux Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) « soient destinées toutes les offrandes que chaque diocèse, paroisse, communauté religieuse, association et mouvement ecclésial, de toutes les parties du monde, pourraient recueillir pour secourir les communautés chrétiennes ayant besoin d’aide et pour donner de l’élan à l’annonce de l’Evangile jusqu’aux extrémités de la terre. Aujourd’hui encore, ne nous dérobons pas à ce geste de communion ecclésiale missionnaire. Ne fermons pas notre cœur sur nos préoccupations particulières mais élargissons-le aux horizons de toute l’humanité ».

Telle est la belle manière d’exprimer  la cohésion et les liens fraternels entre les fidèles comme au temps des premières communautés chrétiennes (cfr Ac 2, 42-47) et de célébrer la mission dans le service et le témoignage, mais aussi et surtout dans la prière et la manifestation de la miséricorde infinie de Dieu.

Nous vous souhaitons alors une très bonne célébration du mois, de la semaine et de la Journée mondiale missionnaires 2016.

Abbé Jean-Marie PALUKU KAHISIRYO, responsable du service diocésain de la coopération missionnaire et du comité du jumelage avec le Mali.