L’aventure de Pâques : Disciples-Missionnaires

Comme chaque année, la veillée pascale et le jour de Pâques seront l’occasion, pour un certain nombre de nos communautés, de participer aux baptêmes d’adultes, de jeunes ou d’enfants.
De telles célébrations renouvellent les fidèles de longue date, associés de près ou de loin à la démarche des catéchumènes qui se préparaient au Baptême ; le « oui » des uns s’est appuyé sur le « oui » des autres et le « oui » des autres a été, à son tour, réconforté et dynamisé.
Les nouveaux baptisés, les néophytes, vivent dans l’enthousiasme de la grâce, du don qu’ils ont reçu : la vie nouvelle du Christ ressuscité. Les nouveaux disciples sont prêts « au départ » pour devenir missionnaires.
Les liens avec leurs équipes d’accompagnement, leur communauté, leur aumônerie, leur paroisse continuent à les soutenir. Ici, ils bénéficient d’une catéchèse post-baptismale qui leur fait découvrir toutes les richesses de leur baptême ; là, ils se préparent pour le sacrement de confirmation qui viendra compléter leur initiation chrétienne, après avoir communié pour la première fois ; ailleurs, ils font les premiers pas dans l’équipe ou le groupe qui prendra le relais pour un nouveau départ : chorale, groupe de prière, cercle biblique, association humanitaire… Pour certains ce sera l’aventure des fraternités missionnaires !
Pour beaucoup, baptisés à Pâques cette année ou l’an dernier, la confirmation va donc sonner ce nouveau départ car les disciples sont aussi des missionnaires; ils arrivent avec la jeunesse et l’élan de leur vie chrétienne et ils vont rejoindre ceux et celles qui sont déjà à l’œuvre, plus ou moins…
Comme pour eux, la Parole de Dieu est venue rencontrer leur histoire. Leur parcours commence avec l’illumination de leur baptême et du coup tout paraît possible !
Comme leurs devanciers, ils ne doivent pas s’imaginer se transformer et transformer l’Eglise ou le monde par eux mêmes… Le combat spirituel se gagne en déposant ses armes et en prenant celles de l’Esprit-Saint.
Ils ne sont pas tous seuls dans ce combat. La confirmation vient fortifier la foi du disciple, affermir sa volonté de faire des choix de vie, le provoquer à devenir témoin, au milieu des difficultés rencontrées. Sans doute, ressentent-ils le poids d’une responsabilité et craignent-ils de ne pas être à la hauteur.
Justement l’Esprit-Saint est donné aux confirmés pour qu’ils soient à leur tour les missionnaires de l’Evangile : le don qui leur est fait rejaillit sur leur entourage : « sois marqué(e) de l’Esprit-Saint, le don de Dieu ».
Ainsi apparaît la dimension communautaire de tous les sacrements : la grâce déborde largement celui ou celle qui le reçoit. C’est presque palpable pour le baptême des bébés ; c’est le défi à relever pour les confirmés adultes, disciples-missionnaires.

 

+Mgr Claude Azéma