Rive gauche

Ça pousse comme des champignons ; si vous prenez l’autoroute entre la sortie St Jean de Védas et la sortie Montpellier-est, vous constaterez les immeubles qui poussent dans tous les sens sur la rive gauche du Lez. Certains même ont la velléité de franchir l’autoroute, vers la nouvelle gare TGV, le futur quartier Cambacérès !

De Port Marianne au Millénaire, jusqu’à Odysseum, et au dessus de la Pompignane, voilà le contour de la paroisse Saint Jean Baptiste du Lez, autour de deux clochers situés rive droite Jeanne d’Arc et Don Bosco.

La population de ces quartiers est passée en quelques années de 25000 à 60000 habitants. Face à cette évolution, la communauté paroissiale et le diocèse s’interrogent depuis plusieurs années sur quelle présence d’Eglise établir rive gauche du Lez. La construction d’une église a même été envisagée. Aujourd’hui, nous avons acquis la conviction qu’une autre forme de présence d’Eglise  doit être inventée. Cette présence doit s’appuyer sur les forces et charismes des paroissiens résidant sur ces nouveaux quartiers.

Un nouveau nom a été donné à notre paroisse Saint Jean Baptiste du Lez pour nous aider à suivre l’exemple de ce passeur, pour nous aider à franchir le Lez et établir une communauté vivante. Nous sommes invités à nous décentrer. Aujourd’hui nos regards sont tournés essentiellement vers nos deux clochers. Mais Jean Baptiste nous montre comment regarder au-delà. 

Avec le diocèse nous nous donnons une année pour essayer de faire bouger la situation et expérimenter de nouvelles manières de rejoindre les personnes. L’ensemble de la paroisse se mobilise dans ce sens.

Nous avons souvent l’habitude de travailler sur notre terrain bien connu ; et là c’est un autre terrain que nous ne connaissons pas. Et sur ce terrain, nous sommes sûrs que l’Esprit Saint nous précède. A nous de le reconnaitre et de l’accueillir !