Les fraternités missionnaires essaiment dans l’Hérault. Exemple dans le nord Biterrois à la paroisse Saint-Martin de la Coquillade, avec les Talents de Luc.

talentsluc2La Mission fraternités, lancée fin 2013 dans le diocèse de Montpellier, porte ses premiers fruits dans l’Hérault. Dans les paroisses, dans les activités pastorales, chacun s’est mobilisé pour rejoindre ce mouvement et l’incarner à sa manière.

La paroisse Saint-Martin de la Coquillade, animée par la communauté de Saint-Joseph de Montrouge, établie à Puimisson, présente un bel exemple d’initiative fraternelle avec les Talents de Luc. Cette association a été créée en janvier 2015 par Sophie Cauvy, une paroissienne de Caussiniojouls, membre de l’équipe d’animation paroissiale notamment en charge du « pôle évangélisation ».

La fraternité est ouverte aux habitants des 19 villages. Le père Joseph-Marie Verlinde en est membre. L’objectif est de regrouper des personnes de toutes les générations autour de la création d’œuvres artistiques inspirées de la Parole de Dieu. Les profits des ventes seront affectés aux enfants des familles démunies.

Une première initiative, après l’édition d’un calendrier paroissial qui s’est vendu à une centaine d’exemplaires en novembre 2014, est née avant le Carême. Mme Cauvy a proposé à Muriel Coudert, chargée de coordonner l’équipe des sept catéchistes, par ailleurs membre de l’association locale Partage Sénégal, d’ouvrir un atelier couture qui permettrait de doter la dizaine de baptisés prévus pour la veillée pascale d’écharpes arborant une croix occitane et surtout la date de la cérémonie et le prénom de l’enfant.

Mme Coudert, de Magalas, fabriquait déjà divers produits en vue de leur vente au profit des Sénégalais s’est entourée de « mamies de Caussiniojouls » au presbytère de Laurens, autour d’une machine à coudre. De longues heures plus tard, les écharpes étaient livrées. 

talentsluc3La fraternité vit de rencontres, bimensuelles ou hebdomadaires. Une prière lance l’atelier sous le regard de l’Esprit Saint. Les conversations permettent d’échanger autour de la foi. Un fascicule comprenant les textes des prières et les photos de Nathalie est offert à chaque participant en souvenir. Côté programme, les idées foisonnent : collection d’essuie-mains, intitulée « On reconnaît l’arbre à ses fruits » ; confection de tabliers de cuisine ; édition d’un conte pour enfants illustré par Anne avec collection là encore - « Histoires de ne plus avoir peur » ; création d’un jeu de société pour la paroisse entre Trivial poursuit® et jeu de l’oie. La fraternité sera officiellement reconnue à la rentrée. Elle compte s’ouvrir aux plus jeunes dans le cadre de la catéchèse, avec de la broderie, de la mosaïque ou encore de la confection de chapelets. Histoire de joindre les actes à la foi. 

Az. de Vé.

Contact :
Sophie Cauvy, 06.72.62.23.20. ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.