Avec Louis Secondy c’est une figure marquante de notre diocèse qui s’en va.
Je l’ai connu comme professeur d’histoire au Grand Séminaire de Montpellier. Mais c’est surtout au Petit Séminaire, devenu collège St Roch, qu’il exercera son métier d’enseignant en histoire.

Que d’effort pédagogique il a déployé pour donner à ses élèves et étudiants le goût de l’histoire tout en développant un enseignement très rigoureux. Enseignant apprécié il disait à ses élèves : « Je me moque de ce que vous pensez de moi aujourd’hui, ce qui m’intéresse c’est ce que vous en penserez dans 20 ans »
Combien de fois a-t-il insisté sur l’importance de la formation chrétienne et sur la place, dans cette formation, de la discipline historique.
Il s’est engagé dans la première équipe de la formation FL2 (Formation des Laïcs en deux ans) puis à la suite du Synode dans l’Institut Diocésain de la Formation. De très nombreux laïcs du diocèse ont suivi ses enseignements.

Chercheur infatigable, passionné par l’Église locale et l’histoire de l’éducation, il avait toujours un livre en chantier.
J’oublie sûrement beaucoup de ses engagements diocésains mais pas RCF Maguelone Hérault où il a été très présent et apprécié.

C’étati un homme de foi, paroissien actif à St Augustin de l’Acqueduc… avant même que la paroisse porte ce nom. Je retiendrai aussi sa rigueur intellectuelle, sa capacité à travailler en équipe, son talent de pédagogue sans oublier son amitié chaleureuse, sa bonne humeur, son humour.

Louis fait partie de ces laïcs qui ont marqué profondément la vie de notre église locale.

Père Bernard Boissezon