Avant 1993: pendant deux années nous avons travaillé dans un relais-migrants sous la houlette de Yves prêtre, et de Pascal Aude, frère Capucin, dans le quartier du Petit-Bard où vivaient plus de 90% de musulmans, d’origine marocaine. C’est un quartier populaire. Ce sont les catholiques qui ont créee ce groupe. Eric Thomas Macé, dominicain, y venait pour nous parler de l’Islam. Nous nous réunissions chez l’un ou l’une du groupe.

En 1993, je m’inscris dans un soutien scolaire des enfants scolarisés et habitants le Petit-Bard, et cela jusqu’en 2013. La Présidente du groupe qui a fondé l’association « Essor » pour ce soutien faisait aussi partie du groupe « Relais-migrants », et a reçu la légion d’honneur pour son engagement.

Je découvre l’existence du Groupe d'Amitié Islamo-Chrétienne (GAIC) et ses buts pour le dialogue avec les Musulmans, la connaissance réciproque de nos religions, un travail en parité pour construire ensemble dans nos quartiers, la Paix, l’amitié. Pour moi c’est une découverte sainte et bienveillante. Dès 1994, nous organisons des rencontres islamo-chrétiennes; mais les non-croyants y sont invités, dans l’église Sainte-Croix du Petit-Bard. Ensuite, nous irons nous réunir au temple de l’église protestante de la Margelle, 3 fois par an avec le Pasteur Mickael Sclick, puis Titia es-Sbanti. Nous organisons des expositions sur la période arabo-andalouse, des conférences, deux concerts arabo-andalou, des jeux pour les enfants, sans oublier le partage de repas festifs. Il y avait un livre d’or pour que les visiteurs et les invités de nos fêtes puissent exprimer leurs impressions et leurs idées.

Ce n’était pas encore la SERIC (Semaine de rencontre islamo-chrétienne créée par le GAIC.)

Les évènements les plus significatifs pour la SERIC sont :

- 15 Septembre 2001: plantation d’un olivier dans le jardin du Conseil Général de l’Hérault: lieu symbolique pour tous les habitants des quartiers alentour. Cet olivier a scellé une amitié dans la confiance.  Des discours, des chants, des prières nous ont accompagnés.

- 20 juin 2002, un des élèves que j’accompagne au soutien scolaire, à qui j’ai appris à lire, Tayeb DOI, lira un poème qu’il a choisi devant le Président du Conseil Général et nos invités : "L’Homme qui te ressemble. " de René Philombe.

Les réunions islamo-chrétiennes se sont poursuivies sur le même rythme avec des SERIC festives.

-  05 Novembre 2015, conférence de Frère Emmanuel Pisani : "Les religions sources de guerre ou ressources contre la guerre. " Intervention de Youssef Djoufelkit  sur « Les extrêmistes  aux portes de l’Islam. »

-  15 Novembre 2016,conférence sur la laïcité ,avec Louis Secondy, historien, écrivain "La laîcité au coeur de notre Histoire, des droits de Dieu aux droits des citoyens." Nous sommes 39 personnes réunies, catholiques, protestants, musulmans, pour échanger sur l'expérience de l’école pour eux et sur l’école de leurs enfants.

-  25 Novembre  2017, à la Mosquée Averroès avec le thème : "Initiatives de femmes dans leur communauté et dans la cité." Se sont exprimés:

- Adji Dramé chargé de mission  à la mairie de Paris, pour la formation.

- Gheîss Jasser parle des films de femmes du festival de Créteil.

- Guylène Dubois, directrice de la radio FMplus parle de son engagement dans l’église Protestante et de la place de la femme protestante égale à celle de l’homme protestant.

- Fathia el Moumni, déléguée régionale de l’aumônerie musulmane pour le  CHU de Montpellier, a témoigné sur l’organisation d’une aumônerie musulmane.

- Danièle Lafond, catholique, a témoigné de son engagement  pour ce travail de rencontres interreligieuses, de son accompagnement de femmes musulmanes en demande de titre de séjour pour elles et leurs enfants, et du travail avec les réfugiés d’Orient et d’Afrique.

- Khaled Roumo, écrivain et poète, a animé cette journée de prises de paroles et d’échanges. La journée s’est terminée par le concert donné par Gheîss Jasser qui a joué au piano un florilège de ses œuvres.et compositions d’inspiration et d’héritage Moyen-Oriental, et de sa vie à Paris

ACTIVITES et PROJETS POUR 2018.

Travailler sur le quartier de la Paillade avec une population très jeune qui connaît des difficultés économiques. Les croyants comprennent des musulmans, des catholiques, des protestants,  des juifs. Il y a 37000 habitants et les associations y sont assez nombreuses.

Nous avons fondé une association loi 1901 le 02/11/2017, pour travailler sur ce quartier .

Un goûter a été organisé avec trois familles et leurs enfants ;

Autres projets en cours de discussion :

- conférence sur l’histoire de l’écriture;

- Pour la SERIC: reprendre une réflexion sur la laïcité et l’Islam         

Danièle Lafond