Pelerinage_Armenie_102.jpg 

Du 10 au 18 septembre 2019, 47 pèlerins des diocèses de Nîmes et Montpellier sont allés découvrir l’Arménie et rencontrer nos frères de l’Église apostolique arménienne sous la conduite du père Gérard BLAYAC.

Première nation à adopter le christianisme comme religion officielle au tout début du IVe siècle, elle voit fleurir sur son sol monastères, églises et chapelles qui témoignent d’une foi toujours vive à travers tout le pays. L’église apostolique arménienne reste à ce jour l’un des piliers forts de la vie sociale en Arménie.

Dominée par l'empire Ottoman durant des siècles, l'Arménie se retrouve au lendemain de la première guerre mondiale sous la houlette soviétique avant d'acquérir en 1991 son indépendance et sa liberté. Les Arméniens ont tiré de leur passé une identité forte. Leur conversion au christianisme dès 301 sous l'impulsion de saint Grégoire l'Illuminateur a fait d'eux la première nation chrétienne au monde. Tous les monuments, églises, croix de pierre sculptées et enluminures, probablement à l'origine de l'art roman, témoignent d'un pays de caractère. La nation arménienne s'est également construite autour du génocide arménien, perpétré à la fin de l'empire ottoman en 1915, qui a renforcé l'identité de tout un peuple.

 Pele_Armenie_101.jpg

D’après certaines traditions l’arche de Noé se serait posée sur le mont Ararat, reliant ciel et terre. Située autrefois sur les terres de la Grande Arménie, la Montagne Biblique, comme ils l’appellent, se trouve aujourd’hui en Turquie suite aux différentes amputations de territoire.

Mais malgré les épisodes les plus tragiques de son passé, l’Arménie reste marquée du sceau de l’alliance éternelle entre Dieu et l’humanité.

Alain Jerez
Directeur Diocésain des Pèlerinages

 

 Pelerinage_Armenie_103.jpg