Les Chrétiens d’Orient

Echos du Synode sur la famille à Rome

Exposition à Montpellier – Cathédrale (jusqu’à demain 20/10/15)

Le Synode se penche sur la situation dramatique des chrétiens d'Orient

chretien orient 2015 10 19 01Célébration du Vendredi Saint dans une église grecque orthodoxe de Damas - AFP

Le 15 octobre, en salle du Synode à Rome, l’actualité douloureuse dans plusieurs régions du monde a été évoquée par plusieurs participants.


Un évêque d’Orient a raconté, avec un accent dramatique, la souffrance des familles chrétiennes victimes du terrorisme surtout en Irak et en Syrie. « Des centaines de familles subissent des exactions d’un groupe que l’on appelle Daech, soutenu militairement par des pays qui prétendent défendre la liberté et la démocratie». Cet évêque a évoqué avec douleur « les conséquences dramatiques de l’intervention injustifiée des États-Unis en Irak. Aujourd’hui Mossoul s’est vidée de ses chrétiens », a-t-il rappelé.
Cet évêque a solennellement demandé au Saint-Siège, aux conférences épiscopales d’Europe et des États-Unis de « faire pression sur les gouvernements qui soutiennent les groupes terroristes ». Ces propos ont été salués par des applaudissements nourris.
Quelques heures plus tard, un autre évêque oriental a lancé un appel en faveur de la Syrie, ravagée par une guerre qui dure depuis cinq ans. « Par milliers, les chrétiens de Syrie ont quitté leur maison et leurs villages. L’exode quotidien ébranle les familles chrétiennes et dégrade le moral des fidèles. Le souci principal des pasteurs de la région est d’aider les familles chrétiennes à rester. Oui, mais comment ? » Cet évêque a demandé au Pape François de « convoquer une session spéciale pour la Syrie, ne serait-ce qu’une demie-heure ».

Toujours en salle du synode sur la famille, Mgr Ramzi Garmou, archevêque chaldéen de Téhéran, en Iran, d’origine irakienne, a décrit devant l’ensemble des membres de cette assemblée, le drame vécu par la population irakienne. Les souffrances de tant d’hommes, de femmes et d’enfants, victimes des exactions de l’Etat islamique.
Le prélat a demandé au Saint-Siège, aux conférences épiscopales d’Europe et des Etats-Unis de « faire pression sur les gouvernements qui soutiennent les groupes terroristes »,

L'an dernier, le 26 octobre 2014, à l'issue du Synode extraordinaire sur la Famille, le Pape François avait réuni un consistoire consacré spécifiquement à la situation des chrétiens d'Orient, en présence des patriarches orientaux et de nombreux cardinaux.

Sur KTO, Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient et de vicaire général de l’Ordinariat des catholiques orientaux en France revient sur la situation en Syrie.

 

chretien orient 2015 10 19 02

« L’Orient ne vivrait pas, si il n’y avait pas ce sens très fort de la famille qui leur permet de tenir. Quand on est chassé de chez soi on sait qu’on peut aller chez un cousin qui va vous héberger sans même y réfléchir… Cette force de la famille est une force sociale très importante dans l’ensemble de l’Orient ».

Exposition « Arménie, la foi des montagnes »

Jusqu’à demain, 20 octobre 2015,

en la cathédrale de Montpellier

 

chretien orient 2015 10 19 03