Thème : Avec saint Roch, rencontrer le Christ

Les fêtes de Saint Roch sont organisées par la  Paroisse  Cathédrale – Sanctuaire Saint Roch   avec le soutien de la Ville de Montpellier

PROGRAMME

Mercredi  15 aout :   Basilique  Notre Dame des tables    : 

20 h 30 : Célébration  et    procession  mariale aux flambeaux   de Notre Dame des Tables  à  l’esplanade  Charles de Gaule  arrêt  sur l’escalier  du Corum Bénédiction de la ville et de ses habitants.

Jeudi 16 août : Sanctuaire St-Roch
Matin :
08 h 30 : Première messe présidée par le  Père Michel Plagniol
10 h 30 : Messe solennelle présidée par Mgr   Pierre Debergé  membre de la Commission Biblique Pontificale, Directeur du Centre Universitaire  Guilhem de Gellone
Animation  des chants : Simon Juan, chef du Chœur de la Cathédrale
12h 00  : Inauguration  de la nouvelle horloge,   Prière  de l’Angelus,  
12h 30 : Apéritif offert par la Mairie  de Montpellier dans le Square Dominique Badouet.

Après-midi :

14 h 30   : Visite  guidée en français par l’Office du Tourisme  de Montpellier 
                (réservation Tél. 04 67 60 60  60)

 15 h 00  :  Conférence   Mgr Pierre Debergé : « tout chrétien est missionnaire dans la mesure où il a rencontré l’amour de Dieu en Jesus Christ » Pape François  la joie de l’Evangile N ° 120

15 h  45 : Temps  d’intériorisation  soutenu par l’orgue

16 h  00 : Témoignage  de Xavier  Narcisse   qui a vécu une année à Cap Missio  Ecole de l’Evangile  fondée par Mgr  Pierre-Marie Carré et le Père René Luc Giran

17 h 00 : Célébration vespérale

17 h 15 : Cortège en ville avec la statue de Saint Roch  et ses reliques,  en présence  des personnalités de la Ville   et de l’Association Internationale Saint Roch,.
17 h 45 : (devant le Sanctuaire)
Prise de paroles
Bénédiction de la Ville  et de ses  habitants
Bénédiction des animaux de compagnie, (en souvenir du chien de Saint Roch)
Bénédiction  et  distribution des petits pains
Partage des fleurs
19 h 30 : Fermeture du Sanctuaire Saint Roch

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
RENSEIGNEMENTS
-  Sanctuaire Saint Roch :
Horaires  : Eté : 15 h  - 19 h et Hiver : 14 h - 18 h

Coordonnées :
Paroisse Cathédrale   Sanctuaire  Saint Roch
4 rue de Vallat 34 000 Montpellier
Site :
sanctuaire.saintroch-montpellier.fr
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


- Accueil des pèlerins  de Compostelle :
 Gîte Saint Roch : 4 rue de Vallat,  Accueil tous les jours : 16 h 30 - 19 h 00
- Hospitalité st Roch  (Adultes et Jeunes)
 : Accompagnement des malades  à Lourdes  et pendant l’année.   Villa Maguelone 31 ter avenue st Lazare  CS 82137
34060 Montpellier Tél 04 67 98 30 12

Grosse affluence ce lundi matin 25 juin à l’église St. Augustin de La Grande Motte pour un évènement peu courant : la première messe célébrée par le Père Jésus-David Alfonso-Gomez, ordonné prêtre, la veille par Mgr Pierre-Marie Carré. Le jeune prêtre, d’origine vénézuélienne, était accompagné du nouveau diacre, José-Miguel Flores-Lorenzo, lui aussi ordonné le jour précédent. En présence des parents, et sous l’œil attentif du Père Hervé Dussel, Curé des paroisses Stella Maris, la célébration commença devant une assemblée qui partageait, avec ferveur, l’émotion du célébrant. 

A cette occasion, une bonne douzaine de prêtres et autant de séminaristes étaient arrivés de tout le diocèse, sur notre station balnéaire. Une ambiance particulièrement joyeuse régnait à l’intérieur de l’édifice et des chants « latino » d’allégresse conclurent la cérémonie ; ensuite, chacun put se retrouver dans une ambiance de franche convivialité, autour du « verre de l’amitié » et du repas servi dans le patio  de l’église.

Partir à pieds pour revenir autre….cheminer aussi en nos cœurs…vivre en communion...

Pour le départ, rassemblement à l’église qui est exceptionnellement ouverte à 7h15.

Nous attendent, paroissiens bienveillants, café chaud et biscuits plein d’énergie : nous sommes sept réunis, chaussés, sac au dos et sourire aux lèvres, la journée s’annonce belle…

Des pèlerins arrivant de Montpellier, partis plus tôt ce matin, s’arrêtent un moment pour boire le café et repartent sans tarder : ils ont beaucoup de chemin à faire : leur but c’est St Jacques.
Pour nous, le but c’est St Guilhem ou autre destination intérieure : prière du matin et envoi par notre pasteur qui nous donne sa bénédiction et celle du Seigneur.
Gwladys, Maryse, Isabelle, Jean-Michel, Guy, Pascal, et Kenshi compagnon canin...Nous prenons la route ensemble, et le chemin nous offrira rencontres et découvertes, c’est certain.

Samedi 21 avril, c’est le printemps, la nature est belle, les fleurs sont ouvertes et sentent bon ; la vie est souriante. L’horizon verdoyant et lumineux nous semble différent de celui vers lequel nous marchions à l’automne dernier : le guide se serait-il trompé de route ?

A Montarnaud, Michel nous rejoint : il nous attend avec la Sainte Vierge.

Grimpette jusqu’à la croix de Pélisse : nous gagnons le ciel !

A la Boissière d’autres pèlerins sont invités, Marie-Pierre, David et Évelyne : ils ouvrent la porte de la chapelle St Louis : temps de prière, nos voix s’unissent pour chanter « Reine du ciel réjouis-toi »…
La communauté agrandie avance sur le chemin, marche dans les traces de ceux qui ont déjà rejoint St Jacques depuis des siècles.
L‘étape suivante : partage du pain, de questionnements et de bribes de réponse. Reconnaissance des chemins de vie et de fraternité…

Au but de la marche de ce jour, délassement, joie, retrouvailles : Catherine, Sylvie et Didier sont là pour recueillir les merveilles du jour.
Et l’abbatiale appelle à l’intérieur : on y trouve le meilleur. Dieu nous parle et ensemble nous l’écoutons. La Parole se fait nourriture et nous redonne des forces.
Alors avec les sœurs du Carmel St Joseph réunies, nos voix chantent merci : la lumière intérieure est allumée ! Et c’est elle que nous désirons choisir à nouveau comme guide. Que l’Esprit qui vient soutienne cette espérance !
Les intentions que nous portons sont confiées au cœur aimant de notre Sauveur et nous recevons en échange son amour, pain pour la route de notre quotidien.

Le lendemain, dimanche : nous rejoignons la Communauté paroissiale pour célébrer le Christ ressuscité.
En septembre prochain, la route sera à nouveau ouverte pour confier la nouvelle année pastorale.

École Sainte Florence de la paroisse Stella Maris, à Palavas

Les inscriptions se poursuivent et la création d’une 4e classe se prépare activement

La troisième année scolaire de l’école Sainte Florence est sur sa dernière ligne droite. Avec ses quarante-sept élèves, l’école maternelle et élémentaire dirigée par l’une des institutrices, Caroline Jabbour, a déroulé tout au long de l’année un programme dense, avec des thèmes qui ont orienté le travail des classes dans les différentes matières.

Sur le plan spirituel, deux temps forts ont été particulièrement appréciés. Déguisés en leur saint patron, les élèves ont fêté les deux ans de l’école à la veille des vacances de la Toussaint. Des jeux sur le thème des saints ont ouvert la fête, puis les élèves, leurs familles, l’équipe éducative, conduits par les Petites Sœurs de l’Annonciation, ont sillonné les rues voisines de l’école jusqu’à l’église. Présent pour célébrer cet anniversaire, Mgr Pierre-Marie Carré y a présidé un temps de prière animé par les élèves.

Lors de la Semaine Sainte, des ateliers ont permis aux élèves le matin du Jeudi Saint de réfléchir sur le sens de l’eucharistie. Une grande et belle table a ensuite été dressée dans la cour réunissant pour le déjeuner tous les élèves de la Petite section au CM2 et les adultes qui les encadrent.

La route vers la prochaine rentrée est déjà bien tracée. Quatre classes fonctionneront dès septembre, répartissant ainsi les élèves : Petite et Moyenne sections de maternelle, Grande section-CP, CE1-CE2 et CM1-CM2, avec toujours un maximum de 18 élèves par classe, et l’esprit familial propre à l’école depuis son ouverture.

L’école paroissiale Sainte Florence développe la pédagogie personnalisée et communautaire du P. Faure, disciple de Maria Montessori, alternant temps de travail en autonomie et temps de travail collectif. Chaque élève progresse ainsi selon son propre rythme, de manière à acquérir l’ensemble des compétences liées aux apprentissages fondamentaux de la maternelle ou de l’élémentaire.

Les élèves bénéficient de l’enseignement de l’espagnol – assuré par les Sœurs colombiennes partie prenante de l’école –, et de l’anglais dès la Grande section de maternelle.

L’équipe pédagogique se composera à la rentrée de quatre institutrices et de plusieurs intervenants spécialistes dans leur domaine – musique, arts plastiques, langues, sciences, sport. Elle est complétée par les Sœurs, une assistante maternelle et les personnes chargées de l’encadrement des enfants pendant les temps de récréation et de repas.

Les inscriptions sont en cours. Il reste encore quelques places sur certains niveaux.

Retrouvez l’actualité de l’école sur : www.ecole-sainteflorence.com

Depuis septembre 2015, notre évêque a réuni sur le papier deux paroisses voisines en un ensemble paroissial unique, avec, à son service, une équipe de 4 prêtres dont deux ont plus de 80 ans, un plus de 70 ans, et un plus de 65 ans. Cet ensemble se compose des « villages » suivants : Les Matelles, Montferrier sur Lez, Prades le Lez, , Saint Clément de Rivière, Saint Gély du Fesc, Saint Vincent de Barbeyrargues et Le Triadou. La population tourne autour de 35 000 habitants

Vous devinez qu’un des premiers soucis de l’équipe pastorale (prêtres et EAP) a été de cesser de « penser clocher » et de travailler à rassembler une communauté. Ce qui n’est pas simple : la distance Saint Gély – Montferrier est beaucoup plus longue que Montferrier – Saint Gély… Et même franchir le Lez entre Prades et Saint Clément est quasiment impossible ! En trois ans, trois assemblées générales des paroissiens ont permis, avec les fêtes de Rentrée, de se connaître, de s’apprécier et d’exprimer leurs désirs, leurs frustrations et leurs espérances. Juste avant notre troisième assemblée (11 juin 2017) notre évêque publiait, au Zénith, son « orientation pastorale pour le diocèse » : son intuition faisait parfaitement écho à notre propre réflexion commune. Trois axes, trois orientations : faire communauté (convivialité), célébrer Jésus Christ (Liturgie) et annoncer l’Évangile aux jeunes et avec eux. Ces orientations sont « prévues » jusqu’en 2020… elles s’étofferont des initiatives des paroissiens

L’équipe CPM de préparation au mariage (sept couples sur l’ensemble paroissial) s’est étoffée cette année d’un couple envoyé par la paroisse saint Julien de la Mosson. Cette collaboration entre les paroisses a permis de vivre un week-end avec 25 couples. Chaque couple de fiancés avait rencontré auparavant un couple CPM deux fois. Il y a une véritable vie d’équipe, une vraie fraternité qui ne se contente pas de préparer le week-end : cela se poursuit dans l’animation et l’accompagnement de trois équipes « Tandem ».

Nous rencontrons un véritable handicap par rapport aux paroisses de villes : c’est le manque d’infrastructures et la petitesse des lieux de culte qui avaient été construits pour une population réduite : songeons que Saint Gély du Fesc qui comptait autour de 700 habitants en 1970, se retrouve à presque 10 000 en 2018. Sur l’ensemble paroissial, la plus grande salle peut accueillir 35 personnes… Heureusement, nous bénéficions de la sollicitude et la bienveillance des maires de nos « villages ». D’autre part, un prêtre peut facilement se déplacer en voiture 500 kilomètres par mois. Certes, il y a un gros avantage par rapport à la ville, c’est qu’il est possible de se dire bonjour, de s’arrêter pour un moment d’échange et de fraternité.

La paroisse Notre Dame de la Paix anime des temps d'échange et de partage autour de l'éducation des enfants.

La prochaine rencontre a lieu le Samedi 19 mai 2018 de 9h à 11h

Le thème de cette rencontre est : La violence en milieu scolaire

Que nos enfants soient victimes, témoins ou auteurs de violence en milieu scolaire, nous, parents et grands-parents, nous nous sentons interpellés.

L'échange à partir de témoignages permettra d'analyser l'origine de la violence, ce qui la caractérise et d'évoquer les attitudes à adopter.

 

Venez à cette rencontre !

Car nous souhaitons aussi réfléchir avec vous aux thèmes futurs qui vous intéressent le plus.

Pendant la rencontre entre adultes, l’accueil de vos enfants est prévu par une équipe de Scouts et Guides de France.

 

L'équipe d'animation :

Père Bernard LAURENT,

Marie-Odile et Saad KASSNASRALLAH,

Brigitte et Philippe ENJALBERT

Au bord de la Méditerranée, sur l'île singulière, dans la troisième ville de notre diocèse, la Paroisse de Sète essaie de vivre sa foi et de témoigner du Christ.

Elle est composée des anciennes paroisses : Saint Joseph, Saint Pierre, Saint Louis, Sacré Cœur, Sainte Thérèse, Notre-Dame de Thau et Notre-Dame Souveraine du Monde. Au Mont Saint Clair existe aussi une chapelle qui est gérée  par Les Missionnaires de la Salette et qui garde un lien fort avec la paroisse dont elle est partie intégrante.

Les activités pastorales sont portées par les différentes équipes. D'abord par l'EAP qui est composée de deux curés in solidum et quatre laïcs. Cette équipe aide le curé  à administrer la Paroisse en cherchant l'unité de tous les clochers et en essayant de trouver ce qui est le plus important pour l’avenir.

Ensuite, c'est l'équipe des prêtres. Actuellement, elle est constituée de prêtres diocésains, de Missionnaires de la Salette et de la communauté Synodia ; les Français, les Malgaches et les Polonais. Ils se rencontrent régulièrement pour échanger sur les questions importantes de notre église locale, pour prier ensemble et pour partager aussi les repas et les moments de convivialité. Bien sûr chacun d'entre eux célèbre, à tour de rôle, dans les différentes églises de la paroisse.

La troisième importante équipe pastorale est le CPP avec les représentants de toutes les communautés de Sète. C'est un écho de nos clochers. Cette équipe aide aussi à communiquer aux paroissiens les événements importants.

Quelle est la richesse de notre paroisse ?

Surtout ce sont les personnes engagées dans nos différents services mais aussi dans la vie locale. Les services les plus importants sont portés par les laïcs : l'équipe du baptême, l'équipe des obsèques, catéchuménat, l'éveil à la foi, la préparation des mariages, l'aumônerie des jeunes, le catéchisme, l'aumônerie de l'hôpital, le SEM, la pastorale des migrants, la mission de la mer, la PRTL, les équipes liturgiques, les groupes de prière, les partages bibliques et autres. Nos paroissiens sont engagés aussi dans différentes structures associatives, surtout dans la solidarité et l'aide scolaire.

Ensuite, c'est la présence de l'Eglise dans la vie publique de la ville : dans les questions autour des migrants, dans la construction de la paix entre les différentes religions (l’association Vivre Ensemble. La Culture de paix entre les musulmans, les juifs, les protestants et les catholiques), dans les festivités populaires (la fête des pêcheurs Grand Pardon de Saint Pierre, la fête de la ville Saint Louis, l'escale à Sète), dans la vie culturelle (les expositions et les concerts dans nos églises), dans les actions caritatives

Enfin l'accueil des familles qui nous confient les célébrations des grands moments de la vie: la naissance des enfants, la fondation d'un foyer, le départ d'un proche. Il ne faut pas oublier non plus des célébrations importantes comme: la rentrée paroissiale, Noël, le Triduum Pascal et Pâques.

Nos difficultés

Je pense qu'elles ne sont pas vraiment exceptionnelles. D'abord ce sont les communautés qui vieillissent. Ensuite, la baisse du nombre d'enfants dans la catéchèse et des jeunes dans l’aumônerie. Bien sûr, les conflits, qui vont à l’encontre du témoignage chrétien. Et surtout le manque d’attention des générations les plus jeunes. Chacun peut en ajouter aussi d’autres …

Et l'avenir?

Il est inconnu et difficile à imaginer. Néanmoins, il ne faut pas oublier que notre Maître, Jésus, est passé par la croix, qu'il était rejeté par ses contemporains et abandonné par ses disciples. Et son histoire ne s’est pas terminée. Il est vivant et, nous le croyons, il nous accompagne jusqu'à la fin du monde. En regardant l'avenir nous voulons garder l’espoir et la confiance. Tout le reste Lui appartient.

Robert Skiba, curé in solidum modérateur

 

Une première : la grande assemblée paroissiale du 6 mai 2018

La paroisse de Sète, avec ses sept clochers qui regroupent autant de communautés, est riche de multiples mouvements et activités.

Pour autant, la question du renouvellement des équipes se pose comme en beaucoup d’endroits. Pour qu’une relève s’installe, il faut chercher à être appelants à rayonner, à mieux témoigner de notre foi. Pour cela, une logique d’ensemble est nécessaire. A l’appui de l’orientation diocésaine 2017-2022, l’Equipe d’Animation Pastorale souhaite donc bâtir un projet pastoral pour Sète afin de préparer l’avenir dans une perspective de foi et de mission.

L’EAP invite donc les paroissiens des 7 communautés à une grande assemblée paroissiale le dimanche 6 mai 2018. C’est une première !

Le programme, dont le centre sera l’eucharistie, prévoit une présentation de l’orientation diocésaine et de ses quatre axes majeurs, un travail par grand pôle d’activité (jeunesse/familles – solidarités – vivre et célébrer la foi) et une restitution sur la base de fiches qui seront exploitées ensuite par l’EAP.

Pour le travail par pôle, il conviendra de faire un travail de discernement pour dégager, dans chaque thématique, les enjeux, les objectifs et les moyens nécessaires pour les atteindre.

Comme de tradition, la convivialité sera au rendez-vous avec notamment le repas partagé.

Il s’agira, pour les catholiques sétois, de vivre une nouvelle Pentecôte en ouvrant les yeux de la foi et faisant confiance à l’Esprit, dans la volonté d’écouter ce qu’il leur dira à cette occasion.

Dominique Jaumard, membre de l’EAP