L'été est le temps de l'annonce. Un séminariste du diocèse de Montpellier a lancé l'initiative de réunir un groupe de jeunes pour évangéliser sur la paroisse de la Grande-Motte, à Palavas-les-Flots, du 8 au 15 août 2015. Témoignage de l'une des participantes : Astrid Engelmann.

La semaine du 8 au 15 août 2015, Raphaël Duchamp, alors séminariste du diocèse, a réuni le petit groupe de missionnaires que nous sommes. Nous avons été chaleureusement accueillis par les paroissiens de Palavas-les-Flots et leur curé l’abbé Hervé Dussel.

Objectifs de la semaine : approfondir notre vie de prière, nous former et enfin annoncer l’amour de Jésus aux vacanciers de Palavas !

Sans vie de prière, comment connaitre Jésus ? Comment progresser dans ma connaissance de Jésus et de ma foi sans formation ? Voilà ce qui a animé notre semaine.

Approfondir notre vie de prière

Chaque matin, nous avons commencé par un temps d’oraison à l’église afin de rentrer dès le début de la journée dans un vrai coeur à coeur avec Jésus.

Chaque jour, nous avons eu la grâce d’aller puiser notre force dans l’Eucharistie en assistant à la messe paroissiale.

Temps de formation

Différents prêtres et séminaristes se sont succédés tout au long de la semaine pour nous enseigner et nous préparer à aller annoncer Jésus. Le Père Dominique-Raphaël o.p. a commencé par nous parler de l’enracinement de la vie de Foi dans la prière. Le P. Vincent-Marie de Saint-Joseph o.c.d. a continué par un enseignement sur l’oraison.

Le P. Michel, chanoine régulier de la Mère de Dieu, a pris la suite en axant la formation sur les aspects concrets de l’évangélisation. Dans son premier enseignement, il nous a aidé à prendre conscience du contexte de relativisme dans lequel nous nous trouvons afin d’orienter notre mission sur l’éveil du désir de Dieu chez les personnes que nous rencontrons. Dans le deuxième, le P. Michel nous a donné des clés pour entrer en dialogue avec les musulmans que nous avons rencontré tout au long de la semaine. Dans le dernier, il nous a montré les difficultés auxquelles le missionnaire est confronté aujourd’hui à savoir, la défiance de beaucoup vis à vis de l’Eglise, et l’incompréhension face au mal et à la souffrance.

Raphaël Duchamp a également travaillé à notre formation d’une part en nous montrant que sainteté et mission sont inséparables car ils sont au coeur de la vocation de tout baptisé. D’autre part il nous a encouragé à toujours faire le lien entre foi et raison.

Annoncer l’amour de Jésus

Nourris de l’amour de Jésus dans l’oraison et dans la messe quotidiennes, nous étions prêts à nous lancer et à nous donner, non pas comme une fontaine percée qui se vide mais davantage comme une fontaine jaillissante qui déborde !

Chaque soir à partir de 21h30 et jusqu’à minuit, nous avons accueilli des centaines de vacanciers à l’adoration du Saint Sacrement dans l’église Saint-Pierre de Palavas. Une première équipe allait au devant des passants dans la rue qui fait face à l’église pour leur offrir une bougie et leur proposer d’entrer la déposer au pied de Jésus pour prier pour la paix. A l’entrée de l’église, une deuxième équipe était présente pour accueillir les visiteurs, allumer leur bougie et leur expliquer que Jésus était là présent pour eux. Dans le chœur, une troisième équipe se proposait d’aider les personnes à prier et se tenait disponible pour répondre aux questions. L’essentiel du message que nous voulions faire passer était le suivant : « Jésus est Dieu, il t’aime et te sauve ! ».

Enfin, une quatrième équipe animait la prière par des chants, de la musique et des intentions de prière. Les paroissiens ont participé à l’animation en mettant à disposition leurs voix et leurs talents musicaux. L’abbé Valéry Coly, prêtre du diocèse de Dakar, a accompagné nos chants au rythme du djembé. Merci à eux pour leur aide précieuse !

Les rencontres du soir ont été très riches ! De nombreuses personnes d’horizons très divers sont venus prier avec nous : des non croyants, des musulmans, des protestants, des baptisés qui ont tout lâchés… joie de tous se retrouver au pied de Jésus-Hostie et sous le regard aimant de Sa Mère !

Bilan de la semaine : La prière d’oraison a fait grandir notre intimité avec Jésus, cela a attisé le désir de le faire connaitre à tous. Pour l’annoncer, nous avons plongé dans les évangiles et l’enseignement de l’Eglise ce qui a eu pour effet de nous émerveiller de notre foi et de nous encourager dans notre élan missionnaire… Puissions-nous désormais continuer d’être missionnaire au quotidien dans nos lieux de vie !

Astrid Engelmann