Chaque rentrée paroissiale est une joie pour les chrétiens, lorsqu'elle est réussie, une source de motivation pour le reste de l'année. Elle se déroule le plus souvent en cette fin septembre et début octobre comme la rentrée paroissiale de Sète le 21 septembre dernier. Retrouvez-la sur le site de la paroisse de Sète en video et en image.

« En fraternité, accueillir et accompagner », tel était le thème de la journée de rentrée paroissiale de Sète qui s’est tenue le dimanche 21 septembre dernier. Quand les cinq prêtres en charge des sept clochers de la ville, secondés par l’Equipe d’animation pastorale et des paroissiens bénévoles, sous la houlette du P. Gérard Frioux, organisent, les deux cent personnes présentes repartent le soir convaincues d’appartenir à une fraternité plus vivante. Le début de matinée fut consacré aux forums sur les différents groupes et services, permettant la mise en commun des expériences vécues et des nombreux défis à relever, dans cette société en perpétuelle évolution mais pas toujours en phase avec les « laissés sur le bord du chemin ». Dans l’atelier de l’aumônerie, les jeunes s’interrogeaient sur « l’expression de leur foi » et « ce qu’ils attendent de l’Eglise ». Le P. Jacques Bétoulière clôturait la matinée par une intervention sur le thème de la journée. Le fil conducteur et les mots très choisis de son exposé ont conduit les nombreux présents à prendre conscience « du devoir d’écoute de l’autre, de l’absence de porter un jugement, de la nécessité de vivre certains engagements à plusieurs ». « L’Evangile et l’exemple du Christ doivent être présents dans nos démarches de témoins. » La pause de midi a permis des rencontres chaleureuses, particulièrement avec les représentants des autres communautés religieuses de Sète, que le P. Gérard Frioux et ses confrères avaient invités, sans oublier les autorités civiles qui reconnaissaient l’entente sincère et les fréquents échanges qui existent ici. Cette riche demi-journée s’est poursuivie par la célébration de l’Eucharistie présidée par Mgr Claude Azéma, en l’église Notre-Dame Souveraine du Monde. Grand moment d’Eglise joyeuse et vivante. Les textes, les chants, la musique, l’homélie, et au final, l’envoi en mission de la nouvelle Equipe d’Animation Pastorale et des autres groupes, conduisait à ressentir qu’ici fraternité, accueil et partage deviennent réalité.

Photo : Francis LESAGE-CATEL

Texte : Pierre REBOULIN