Des laïcs engagés au service de leur paroisse répondent à l’appel de Mgr Pierre-Marie Carré : dans les conseils pastoraux de paroisse (CPP), les laïcs prennent la parole pour organiser la vie de leur paroisse. Ils se rassemblent samedi 29 novembre (9h30-16h – Villa Maguelone, Montpellier).

Chaque paroisse doit avoir un CPP nommé par le curé. Mgr Pierre-Marie Carré encourage aussi vivement les Equipes d’animation pastorale (EAP) qui se réuniront aussi le 24 janvier prochain. Il y en a actuellement 25 sur le diocèse. Entretien avec Anne-Rose Tholé membre du CPP et de l’EAP de Béziers.

Quel est le fonctionnement des paroisses à Béziers ?

Il y a cinq paroisses à Béziers (Mère Teresa, Bonne Nouvelle, Saint Joseph, Centre-Ville et la Devèze) pour cinq CPP et une EAP. Cette EAP est constituée des cinq curés, de trois laïcs et une religieuse et se réunit tous les 15 jours. Sa mission est de donner de la vie dans les paroisses, de dynamiser les groupes et les personnes, de proposer, mûrir et réaliser des projets fédérateurs, innovants…

Etre membre d’une EAP, est-ce une grosse charge ?

C’est très enthousiasmant ! D’abord parce que nous vivons une réelle vie d’équipe et même une vraie fraternité : nous partageons toujours la Parole de Dieu, nous nous soutenons mutuellement dans la mission comme dans nos vies personnelles et nous sommes ensemble au service des habitants de Béziers. Et puis, une EAP, c’est le lieu par excellence où se vit et s’expérimente le travail entre prêtres et laïcs. Nous nous enrichissons de nos différences. Chacun se sent libre, respecté, en confiance. Chacun propose.

Nous discutons nos projets mûrissent peu à peu et sont mis en oeuvre par une équipe soudée qui se tourne ensuite vers chaque CPP pour réaliser concrètement le projet dans la ville et alentours.

Grâce à cette EAP commune, vous mutualisez beaucoup de services ?

Oui ! toute la catéchèse marche et avance d’un même pas. Une seule messe le dimanche soir est assurée à tour de rôle. Une organisation commune pour les funérailles est accordée au Puech Bleu. Un prêtre va dans toutes les paroisses préparer les communautés au sacrement de réconciliation. Le « printemps du Christ » est préparé et animé pour tout Béziers… Et pourtant, nous restons proches de nos différentes communautés paroissiales, pour être au plus près des gens que nous servons.

Propos recueillis par Anne Vinson