Les deux interventions de Thérèse Hargot à la Villa Maguelone, les 10 et 11 décembre derniers, ont rencontré un grand succès. Philosophe et sexologue, Thérèse Hargot mène depuis plusieurs années une réflexion approfondie sur les couples et la sexualité, à travers son expérience d’écoute et de formation.

La conférence du lundi soir qu’elle a donnée devant une salle comble, avec un public divers, composé majoritairement de couples de tous âges, était intitulée : « couple et mariage à l’heure de la liberté sexuelle ». Pour Thérèse Hargot, l’amour est souvent réduit au sentiment amoureux, à la satisfaction des pulsions et la recherche de performance. Or l’amour se construit dans le dialogue et la volonté de se donner l’un à l’autre. Trop souvent, on confond la transparence, la sincérité et la vérité, ce qui conduit à des attitudes de dissimulation, de mensonge et de culpabilité. La pornographie, aujourd’hui omniprésente, crée de véritables addictions au même titre que la drogue, et enferme les personnes dans une sexualité pulsionnelle qui entraîne souvent la rupture du couple.

Mardi matin, Thérèse Hargot a rencontré un groupe de prêtres, diacres et laïcs en mission ecclésiale et a repris certaines questions, en particulier la pornographie, l’homosexualité et les abus sexuels. Elle a montré comment, à travers la verbalisation des émotions et des sentiments, un chemin est possible. Dans les couples, la redécouverte de la dimension sensuelle, avec l’écoute et le dialogue, favorise l’amour et la connaissance mutuelle.

Thérèse Hargot pose un regard actuel et pertinent sur ce que vivent les couples et les jeunes d’aujourd’hui. Dans un discours clair et réaliste, sans moralisme ni banalisation, elle appelle à redécouvrir un amour plus humain, où chacun se réconciliera avec soi-même et avec les autres.

Frère Arnaud Blunat op