Avec_Toits_Bandeau.jpg

Avec Toits recherche des hébergements pour reloger plusieurs bénéficiaires début juin

L'association Avec Toits héberge actuellement 30 personnes. La majorité sont des personnes exilées non éligibles aux dispositifs d’hébergement existants.

Ces hébergements solidaires peuvent prendre plusieurs formes : accueil chez l’habitant, dans le cadre d'un prêt à usages-commodat... et pour des durées très variables. Chaque proposition donne lieu à une convention d'hébergement personnalisée en fonction des besoins, des contraintes et des disponibilités de chacun. 

À partir de fin Mai, plusieurs de nos hébergements prennent fin. C'est pourquoi nous recherchons en urgence des hébergements pour les personnes suivantes : 

  • Lili et Artémis : femme enceinte de 6 mois et son mari. Lili est suivie pour sa grossesse à Montpellier. Le couple est actuellement pris en charge par le 115 dans un hôtel de Montpellier. 
     
  • Hadj et Radja : un père et sa fille hébergés chez l'habitant depuis le mois de d'octobre. Radja est suivie médicalement à Montpellier et scolarisée dans un collège de la ville. Leur hébergeur ne peut malheureusement plus renouveler leur accueil.
     
  • Daouda, Mahamadi, Abdoulaye et Kolly : 4 jeunes dont la minorité est contestée, hébergés depuis fin décembre dans un appartement loué par MSF et géré par Avec Toits. Le bail se termine à la fin du mois : nous recherchons donc un hébergement pour chacun d'eux.
     
  • Maurizio : hébergé depuis plusieurs mois par l'association et par différents hébergeurs de Sète. Un espace indépendant (même en mauvais état), serait l'idéal pour cet homme très bricoleur.

 

Vous pensez à une solution pour venir en aide à l’une ou plusieurs de ces personnes ? Vous avez besoin d'information complémentaires ? Dans tous les cas contactez-nous au plus vite :

- sur Facebook

- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- par téléphone au 07 66 54 80 26 

 

 

 

 

Montpellier, 12 mai 2020

La Croix située au sommet du Pic Saint-Loup depuis plus d’un siècle a été abattue. Cet acte de vandalisme nous blesse tous et atteint tout spécialement les catholiques car ils reconnaissent dans la Croix le signe de leur foi.

Tout acte porté contre des signes religieux est inadmissible. Il demande à chacun un sursaut de fraternité.

J’invite aujourd’hui même les catholiques du diocèse de Montpellier à prier devant la Croix du Sauveur.

                                                                                                                                     + Pierre-Marie Carré

Archevêque de Montpellier

Eglise_Verte_Bandeau.jpg

 

A l’occasion de la Semaine Laudato si qui aura lieu du 16 au 24 mai à l’invitation du Pape François à l’occasion des cinq ans de la publication de l’encyclique Laudato si, la Paroisse Saint Augustin de l’Aqueduc organise tout au long du mois de mai une exposition sur le thème de Laudato si. Photos de Yann Arthus Bertrand et textes du Pape François.

« Quel monde voulons-nous laisser à ceux qui viennent après nous, aux enfants qui grandissent aujourd’hui? » C’est avec cette question que le pape François débute son message à l’occasion de la semaine Laudato si, renouvelant son appel à répondre à la crise écologique et nous exhortant à prendre soin de la création, don de Dieu.

Ecouter le Pape François

Eglise Sainte Thérèse, 42 avenue d’Assas à Montpellier. Ouverte de 9h à 19h tous les jours.

Eglise_Verte_Expo_Ste_Therese.jpg

Homélie de Mgr Pierre-Marie Carré pour le 5ème dimanche de Pâques
Cathédrale Saint-Pierre,10 mai 2020

 

Les lectures de cette messe nous font entrer dans un étrange paradoxe. D’un côté, nous venons d’entendre les confidences que fait Jésus à ses Apôtres et, par eux, à chacun d’entre nous. Il nous révèle ce que sont ses relations avec le Père du Ciel qui le fait vivre et vers qui il nous conduit. Il n’y a rien de plus beau que d’entendre un Fils parler de son Père avec tant d’amour ! D’un autre côté, et c’est bien le paradoxe, voici la première communauté chrétienne de Jérusalem aux prises avec des oppositions, des contestations, des exclusions. Il y a des veuves qui sont délaissées et abandonnées parce qu’elles sont étrangères.

Il ne suffit donc pas d’entendre des confidences sublimes pour aussitôt se mettre à vivre en harmonie ! Nous ne le savons que trop, chacun de nous pour sa part. Quelqu’un a écrit, peut-être en lien avec ces pages bibliques : Croire en Dieu, ce n’est pas quelque chose d’extraordinaire. Croire que Jésus est le Fils de Dieu, voilà qui est plus difficile car nous avons beaucoup de peine à saisir comment un homme peut être Dieu sans que son humanité ne soit atteinte. Mais croire en l’Eglise, voilà qui dépasse tout ! Elle est tellement humaine que les faiblesses de ses membres, que les péchés commis par tous, et tout spécialement par ses responsables, rendent presque impossible le fait de lui faire confiance. Il nous faut nous placer humblement devant cette réalité.

Et pourtant, ce passage de la lettre de St Pierre vient nous redire notre vocation. J’en reprends l’argumentation. Tout commence par le Christ Jésus : Il est, Lui, la pierre vivante que Dieu a choisie pour que nous puissions nous appuyer sur lui et devenir solides, comme des pierres vivantes, grâce à Lui. C’est seulement grâce au Seigneur Jésus que nous pouvons devenir, comme l’écrit St Pierre « un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple destiné au salut, chargé d’annoncer les merveilles de celui qui nous a appelés des ténèbres à son admirable lumière ».

Si nous croyons que par nous-mêmes nous pouvons y arriver, nous faisons erreur et nous tomberons de haut ! C’est en marchant humblement devant Dieu, en sachant que par nous-mêmes nous ne pouvons rien, que le Seigneur agira en nous et montrera ce qu’il est capable de faire.

On peut présenter ce paradoxe de l’existence chrétienne de bien des manières. J’aime bien dire que nous sommes appelés à devenir ce que nous sommes déjà. Le baptême fait de nous des enfants de Dieu, mais nous avons à le devenir réellement dans notre prière, dans notre comportement et nos réactions spontanées. C’est tout le travail de conversion auquel nous sommes sans cesse appelés.

Pour revenir à l’Evangile qui vient d’être lu, deux mots bien différents mettent en évidence ce paradoxe : « dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures » dit Jésus, et il « nous prépare une place ». Mais il ajoute aussitôt qu’il est le chemin par lequel il faut passer. Nous ne sommes pas parvenus au but, il nous faut marcher avec courage en nous soutenant et en nous portant les uns les autres.

Une deuxième insistance ne doit pas être oubliée. C’est l’attention aux plus fragiles, aux plus démunis. Les Actes des Apôtres font remarquer qu’il s’agissait alors des veuves, elles n’avaient plus de soutien familial.

Aujourd’hui, il nous faut devenir attentifs à toutes les personnes que l’épidémie du Covid-19 a mises dans une situation difficile, à veiller au service des frères démunis. Voilà la conversion qui nous est demandée ! Nous devenons des pauvres qui vont aider des plus pauvres qu’eux-mêmes. Alors, on pourra dire de nous que nous sommes un "peuple saint". Alors nos actes correspondront à notre foi. Vous avez remarqué comment se conclut la crise rapportée dans les Actes des Apôtres. Un groupe de disciples est chargé des veuves - ce sont les ancêtres de nos diacres - et la Parole de Dieu devient féconde, le nombre des disciples se multiplie car les actes correspondaient à la foi, ils témoignaient de la vérité de l’Evangile.

Qu’il en soit de même pour nous cette année !

 

Pierre-Marie Carré
Archevêque de Montpellier

 PPH_Bandeau_11_05.jpg

 

C'est le début du processus de déconfinement. Cette semaine nous maintenons l'ensemble de nos quatre rendez-vous.

Nous vous attendons dans un esprit de fraternité et de solidarité !


1 – Ensemble on déconfine : lundi 15h00

N'hésitez pas à donner de vos nouvelles, à venir partager vos soucis, vos joies, vos surprises. Tout ce qui vous occupe...
Avec Marie-Paule Valeix, retraitée FPH infirmière, responsable d'unités de soin au CHU de Montpellier, formatrice de soignants et encadrants. Expérience de l'accompagnement des personnes ayant des problèmes complexes de santé et en fin de vie.

Cliquez ici


 2 - Le vidéo-conte biblique : mardi 16h00  

La bible racontée... forcément comme vous ne l'avez jamais entendue, de façon singulière, inattendue, surprenante...
Cette semaine ce sera un vidéo-conte avec Georges Dulac, qui viendra spécialement de Haute-Loire. L’amitié rapproche, les contes bibliques aussi !

Cliquez ici


 3 - Le moment-conte : jeudi 16h00

Ouvrir une fenêtre sur un visage et une voix, nous laisser inviter à sortir de notre confinement le temps d’une histoire…
Un moment d’évasion et de rêve seul ou en famille pour tous, de 6 à 99 ans et au-delà.
Dommage de s'en priver, Pascale est une conteuse remarquable !

Cliquez ici

Avec Pascale Rouquette, conteuse professionnelle : https://www.pascalerouquette.fr/


 4 - La vidéo-prière partagée : samedi 17h00 

On se retrouve ensemble pour partager un temps de prière. Cliquez ici


Pour revoir l’intégralité des vidéos, rendez-vous sur la chaîne You tube :  https://www.youtube.com/channel/UCioLE0oKoPihs7PfgsuP-Xg
Réagissez et gardez le contact, n'hésitez pas à nous faire part de vos réactions, propositions, témoignages :
06 77 72 29 09 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Restons reliés !

Jean François Costes (PPH34) : 
06 77 72 29 09  ou  04 67 72 54 72