Prochaines dates: 5, 19 mai et 2 et 16 juin

3e et lycéens (et à vos copains)

 

Du Mercredi 18 au vendredi 21 Avril 2018

A Cap J – Eglise Don Bosco (entrée par l’allée de l’Attique)

Avec une équipe d’animateurs qui t’attend…

 

AVEC OCTOPUS EXPRESSION (20 places sur inscription gratuite)

Cette formation n’est bénéfique que si les jeunes profitent des 3 sessions

Mercredi 18 avril de 9h à 12h

Communication non verbale: ancrage, gestuelle, regards, silences...

Communication verbale: voix, diction, rythme, débit.......

Jeudi 19 avril de 9h à 12h

Déplacements

Gestion du stress, des émotions et du temps de parole.

Travail autour de la visualisation et de la respiration.

Vendredi 20 avril de 9h à 12h

Préparation d'une présentation au groupe.

Simulation individuelle.

 

AVEC CAP’J (pour les autres)

Du Mercredi au Vendredi : De 9h-12h –et 14h-16h Révisions

                                                 12h-14h Repas tiré du sac

Inscription pour le stage « expression » auprès de Jaco JAUCH (06 07 34 07 14) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En convalescence chez nos sœurs de la Villa Savine, j’ai pu regarder en direct sur KTO l’émission de ce lundi 9 avril aux Bernardins : moment rare d’humanité profonde qui ne laisse pas indifférent.

Profondément humains les témoignages des trois binômes accompagnés-accompagnants, où transparaissait, entre ombres et lumières, l’itinéraire conjoint de deux personnes où chacune pouvait grandir en humanité.

Il m’a été donné de vivre cette expérience pendant des semaines avec le personnel soignant et les membres de l’aumônerie de la Pastorale de la santé.

Des relations nouvelles s’établissent d’une manière surprenante ; des dialogues inattendus se nouent au fil des soins ; des confidences peuvent s’exprimer sur les peurs et les situations angoissantes. Et la complicité qui s’en suit fait jaillir et montre à chacun le meilleur de l’autre…

Profondément humain également le discours de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des Evêques de France. Les sujets abordés, et singulièrement les problèmes de bioéthique et le drame des migrants, situaient d’emblée l’Eglise catholique dans son rôle d’accompagnement et de compagnonnage des personnes sur leurs chemins de vie, dans sa mission « d’experte en humanité », comme le disait le Bienheureux Pape Paul VI à la tribune de l’ONU.

En effet, à la suite de Jésus, Verbe incarné, Fils de Dieu et fils de Marie, l’Eglise poursuit la mission du Christ venu pour sauver tout homme et tout l’homme. Au milieu de situations nouvelles, difficiles, inédites, elle accomplit son devoir de discernement pour guider tous les hommes vers leur destinée finale à travers les aléas de la vie présente.

Le discours du Président de la République mérite notre attention. Je pense à son invitation à trouver dans l’Eglise catholique un partenaire parmi d’autres pour collaborer à plus d’humanité dans notre pays, un appel à s’engager… Il a à la fois souligné la place que tiennent les catholiques dans la solidarité avec les plus démunis, et en même temps il n’a pas caché les points de divergences qui existent entre nos aspirations et les décisions des pouvoirs publics.

Il a surtout appelé l’Eglise catholique à continuer à offrir au pays les dons qu’elle a apportés à tous durant des siècles : don de la sagesse, de l’engagement et de la liberté.

Et il n’a pas caché les tiraillements et la tension entre l’idéal évangélique de l’Eglise et les positions des responsables du pays confrontés aux évolutions de la société.

Une telle rencontre est à la fois lourde de sens et porteuse d’avenir. Elle répond au désir maintes fois exprimé de ne pas cantonner l’Eglise à la sphère du privé, mais de lui permettre de jouer son rôle d’humanisation.

Elle invite les catholiques à répondre à l’appel souvent répété par les papes et singulièrement par François, à prendre un chemin de sainteté qui conduit à se mettre au service concret du frère dans le besoin pour marcher avec lui à la rencontre du Sauveur qui s’est incarné pour tous.

+ Claude Azéma

Evêque auxiliaire de Montpellier

Plus de 500 personnes serrées dans l’église Saint Joseph de Montrouge ont participé à ce rendez-vous dimanche 8 avril, dans une ambiance à la fois joyeuse et priante.

Le spectacle présenté par les moines et moniales avec des figurants enfants et adultes venus des alentours, a relaté la vie de Saint Frère André de Montréal, avec amour et humour. Ce Canadien, mort en 1937, a connu une vie difficile à tous points de vue : de santé fragile, il est très tôt orphelin ; d’abord rejeté à cause de ses soucis de santé, il devient religieux. Sa vie pleine d’attention aux autres, de simplicité et de prière laisse un message d’amour que le public a découvert et apprécié avec joie.

Les vêpres avec le sacrement des malades, ont clôturé la journée, moment particulièrement fort de prière et de communion fraternelle.

Résumer cette journée, en 2 mots : la joie ! Joie de la rencontre des autres, dans la diversité (personnes malades, handicapées et bienportants, enfants et personnes âgées…), joie de vivre un temps de spectacle et de découverte, joie de célébrer le Christ Ressuscité et de recevoir sa force.

Merci à la famille Saint Joseph pour son accueil et ses sourires ! A l’année prochaine !

Pour voir les photos, cliquez ici.

La radio RCF Maguelone Hérault  a choisi Béziers comme première étape de la tournée qui conduit la radio à travers le département à la rencontre de ses auditeurs.

Ce mercredi  4 avril les biterrois ont été surpris de découvrir sur les Allées, devant le théâtre,  le school bus américain aux couleurs de RCF  Maguelone Hérault. Tout au long de la journée, plus de 150 personnes ont visité  l’exposition des 35 ans de la radio et  pu suivre les différentes  émissions  enregistrées en public grâce au studio mobile installé dans le bus. Avec cette tournée,  RCF Maguelone Hérault souhaite faire découvrir la radio mais surtout partager la vie locale, étant elle-même une radio généraliste de proximité écoutée par 10,39 % des héraultais soit un auditorat de 99 300 personnes.

Trois tables rondes ont été organisées

 - 10h30 Vie économique et renouveau du centre ville. Robert Ménard, maire, Olivier Leyssenot ,CCI  et Daniele Bresson , ACCV parlaient de l’action concertée de tous les acteurs  pour  la revitalisation du centre ville avec une diminution significative du taux de vacance des commerces. Les biterrois réinvestissent leur centre ville et la dynamique qui verra le retour des touristes est enclenchée. Ce qui permet à la ville de Béziers d’être retenue pour participer au plan d’action Cœur de ville mis en place par le gouvernement.  

- 11h30 Béziers et la Vie associative.  703 associations  offrent aux biterrois une très grande diversité d’activités et montrent la richesse de l’engagement bénévole. La JCE Béziers Piémonts-littoral a présenté son action de CV citoyen : sensibilisation des lycéens à l’engagement citoyen bénévole et aide à la valorisation des acquis sur un CV. Le club Zonta  Béziers Domitia a porté témoignage de son action en faveur des femmes victimes de violence notamment par le financement de formation des professionnels de santé sur la problématique des violences conjugales en partenariat avec le CIDFF. 

- 16h00 Sauvegarde du patrimoine religieux. Les Amis de St Aphrodise, le Groupement du Faubourg et la Pastorale de Réalités du Tourisme et des Loisirs ont parlé de leur action de sauvegarde en faveur de la basilique Saint-Aphrodise et de son quartier, de  St Jude et du chemin de St Jacques. Au bilan une belle journée à la rencontre des talents des biterrois pour laquelle RCF Maguelone Hérault remercie la ville de Béziers pour son accueil ainsi que tous ceux qui ont aidé à la réussite de la journée et bien sûr tous les invités qui se sont succédés à son micro. 

Régine Acquier,

Vice-Présidente , responsable programmation RCF Maguelone Hérault