L’expérience fraternelle continue de se diffuser dans les paroisses. La paroisse Notre-Dame des Etangs (Capestang) a suivi toutes les étapes de la dynamique diocésaine depuis son lancement. La création de fraternités porte ses fruits aujourd’hui.


Le travail, en équipe d’animation pastorale, sur le projet diocésain mené par le P. Bernard Laurent au travers des rencontres des conseils pastoraux de paroisse, a eu pour objectif de répondre aux préoccupations communes des paroissiens : travailler ensemble et créer des liens fraternels.

De la réflexion...

Oui, mais comment ? Retravaillée en équipe, cette réflexion a abouti à la mise en place de propositions concrètes devant permettre de mieux appréhender les autres paroissiens, de mettre en pratique la fraternité dans chacune des paroisses, et enfin de travailler en équipe.

Le projet diocésain étant un long cheminement, il a fallu mettre en synergie la paroisse et les divers organismes caritatifs ou associatifs qui présentaient des actions engagées. En parallèle, l’organisation logistique des rencontres a été assurée par les membres des équipes d’animation pastorale, le P. Bernard restant volontairement en retrait, mais personne ressource en cas de difficulté.

... A l’action

Et les résultats concrets ne se sont pas fait attendre. Le premier d’entre eux a été le projet commun sur le Carême. Dans un esprit fraternel, les membres du groupe “Carême” se sont réunis une fois par semaine avec l’organisation de la “journée du pardon” en apogée de leur travail commun.

En juin 2014, deux fraternités missionnaires ont été mises en place, la première pour l’accueil et l’accompagnement des familles en deuil, la seconde, pour les jeunes parents de la catéchèse. Soutenue par le service paroissial de la catéchèse, cette action est devenue un lien intergénérationnel impliquant toute la communauté paroissiale, et s’est conclu par l’organisation d’une grande fête de la catéchèse. D’autres initiatives concrètes ont pris corps, telles que l’accompagnement des catéchumènes dans leur vie et dans leur foi ; le parcours Magdala ou encore le renforcement des groupes “grandir dans la vie du couple et de la Foi”, accompagnés par un prêtre au rythme d’une réunion par mois. Des rencontres moins formelles ont aussi vu le jour, comme les apéritifs de la Foi, réunions festives et fraternelles de découverte de la vie chrétienne.

La vie consacrée n’est pas restée en marge du projet diocésain sur la paroisse Notre-Dame des Etangs. Les trois religieuses de la Fraternité des Soeurs de Jésus ont amené leur pierre à l’édifice. Vivant en HLM au coeur même de la cité, les trois petites soeurs montrent l’exemple de la fraternité en vivant en petite communauté d’abord, mais aussi en étant attentives à celles et ceux qui les entourent. Semons la fraternité. Un projet qui pourrait paraître fou, utopique, mais qui s’avère être le projet de chacune de nos vies, avec nos forces, nos faiblesses et nos différences : essayons de vivre concrètement en frères. Comme le disait saint Paul, “nous ne sommes que des vases d’argile, mais contenant un trésor inestimable : le Christ”.





Laurent Sarivière




'