pastorale des migrants

Dans la plupart des diocèses de France il y a des équipes diocésaines de la pastorale des migrants qui sont les véritables artisans de cette mission sur le terrain de la rencontre de l'autre. Les Catholiques venus d'ailleurs se rencontrent parfois, en plus de leur paroisse, dans des aumôneries, avec d'autres catholiques du même origine.
Différents pôles approfondissent certains aspects de la pastorale des migrants :
- le pôle jeunes
- une coordination pour l'accompagnement des chrétiens dans la rencontre avec des musulmans

Ensemble, équipes diocésaines, aumôneries des catholiques d'origine étrangère, pôles et membres du Service National, nous essayons de vivre la mission qui nous a été confiée par l'Eglise catholique.

Contact :
P. Jean Landier (délégué diocésain) : 06 40 96 59 76 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Sr missionnaires de l’Eglise : 04 67 62 47 81,    
Mme Madeleine DELCROIX et Serge : 06 26 91 16 81,  
Mme Marie APARICIO  Tél.06 75 18 16 78.

 

Pour plus d'informations :

Le service diocésain de la Pastorale des Migrants porte plusieurs missions complémentaires :

1. Il invite les émigrés chrétiens à la fois à rejoindre les paroisses, mouvements et groupes chrétiens du pays où ils sont, mais aussi à assumer leurs racines, leur culture humaine et chrétienne, à grandir ainsi dans la foi chrétienne et à la proposer à la nouvelle génération.

Ils se retrouvent par communautés de langue, souvent le dimanche après-midi. Pour les polonais, se signaler au P. Sebastian (04 67 55 09 33), pour les vietnamiens au P Joseph (04 68 91 21 77), pour les libanais au P. Gaby (04 67 24 78 25), pour les espagnols au P. Luis (04 67 44 06 32) ou à la Sr Lola (04 67 62 45 81), pour les portugais au P. Bernard Lapize (06 10 45 43 15) pour les Malgaches au P. Gervais (06 41 57 06 76) ou Jean Bosco (06 03 32 05 15), pour les Africains au P. Jean Landier (06 40 96 79 76).

2. Le service diocésain invite aussi les membres de ces communautés à se rencontrer et vivre l’Eucharistie avec les membres des autres communautés de migrants, une fois par an, pour la «Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié». A cette occasion, le Pape rédige un texte : en janvier 2017, il avait pour titre "Migrants mineurs, vulnérables et sans voix" ; pour janvier 2018 : "Accueillir, protéger, promouvoir, intégrer les migrants et réfugiés". Pour notre diocèse, cette journée est habituellement présidée par notre évêque ou notre évêque auxiliaire ou notre vicaire général.

Certaines de ces communautés chrétiennes ont une attention particulières aux jeunes : par exemple la communauté portugaise, en proposant un groupe folklorique qui anime beaucoup de fêtes ; la communauté malgache AKAMA, en proposant un tournoi sportif et aussi la préparation des JMJ ; la communauté africaine, en proposant aux jeunes (18-25) une session tous les 2 ans sur "les jeunes et la foi" (cette année à Orléans).

3. La mission du Service diocésain de la Pastorale des Migrants comprend aussi la perspective que toutes les communautés chrétiennes, paroisses, fraternités et groupes, s’ouvrent davantage à cette dimension de l’Evangile. Le service diocésain propose à une paroisse d’accueillir la journée diocésaine du § 2. Il peut soutenir aussi d’autres initiatives et aider les échanges entre initiatives semblables ou diverses. Chaque paroisse est invitée à proposer localement, un dimanche dans l’année, une réflexion autour du texte du pape signalé au § 2.

4. Chaque Service diocésain, en lien avec le Service national, porte aussi, surtout actuellement, le souci des personnes demandeurs d’asile. Dans l’Hérault, nous avons été à l’initiative de la création du réseau "JRS Welcome" pour notre diocèse et pour des diocèses voisins. La Pastorale des Migrants soutient les chrétiens qui, avec des personnes de bonne volonté de tous horizons, sont présents dans les groupes de ce réseau, pour accueillir à tour de rôle des demandeurs d’asile qui n’ont pas de place en CADA (saturés) lesquels lui sont présentés par la CIMADE. Cette organisation d’origine protestante a compétence pour aider, avec des avocats et autres personnes formées pour, toutes les démarches juridiques. Le service de la Pastorale des Migrants aide les personnes qui accueillent à réfléchir chrétiennement leur service par des temps forts spirituels. Il rejoint non seulement des personnes du réseau Welcome, mais bien d’autres personnes accueillantes au titre du devoir légal d’assistance à toute personne en danger.

5. Le service porte aussi le souci des personnes accueillies : si elles sont chrétiennes, en facilitant les liens avec des chrétiens (catholiques, orthodoxes, réformés, évangéliques selon les appartenances) ; si elles sont musulmanes, en les invitant à des groupes de rencontres inter-religieuses : il y a une certaine diversité à ce niveau dans notre diocèse selon que l’on est près de Montpellier, Sète ou Béziers. Tout ceci en lien avec le Service des relations avec l’Islam et avec le service du dialogue interreligieux.

6. De manière plus particulière, nous sommes présents aux Roms ; ils sont reliés souvent à diverses communautés chrétiennes, pas toujours partenaires du dialogue œcuménique. Nous essayons de faire avancer ce dialogue ; et aussi de participer aux collectifs qui s’efforcent de trouver des solutions légales pour l’habitat. Pour eux, comme pour les demandeurs d’asile, nous encourageons le soutien scolaire et l’aide concrète en lien avec le  Secours catholique, la  conférence St Vincent de Paul et diverses initiatives paroissiales ou autres (ex: foyer des marins à Sète).

7. Nous ne séparons pas : initiatives pour pallier aux détresses présentes, efforts pour une société plus juste, attention de chacun à son devoir d’état, partage de l’espérance chrétienne. Dans tout cela, nous essayons de rejoindre les perspectives que nous donne le Service National qui a son siège au 58 rue de Breteuil à Paris ; le P Jacques Rodier, curé de Marvejols y représente plusieurs fois par an notre région (5 départements : 48 11 66 30 34). Nous sommes aussi reconnaissants au Pape et au service du Vatican pour leur soutien et interpellation constants.

Et nous demandons à tous les contemplatives et contemplatifs et aussi à tous les chrétiens et chercheurs de Dieu de nous porter dans la prière.