St Pons du Jaur, St Jacques des Lacs et Ste Thérèse du Caroux, trois paroisses ayant chacune leurs spécificités propres : le climat, leur habitat, le nombre de clochers, entre autres. Mais ayant en commun les mêmes prêtres , elles sont habituées à travailler ensemble depuis déjà longtemps.

Outre un même bulletin paroissial , des services et mouvements (Une petite équipe d’Animation Interparoissiale, S.E.M, ACAT, aumônerie, le Secours Catholique…), des temps de formation nous permettent de nous rencontrer et de mettre en commun nos énergies. Une « tradition » est en train de s’instaurer : le 8 décembre à En Calcat.  Prière, formation, achats, convivialité font de cette journée de fête un rendez-vous attendu par beaucoup d’entre nous. Nous nous mettons  en route alors que le jour n’est pas encore tout à fait levé : il s’agit d’arriver à l’heure pour participer à l’Eucharistie !

 Cette année , en plus, c’était sous un ciel plutôt menaçant, hésitant entre averses, brouillard et éclaircies…Pendant le trajet, un petit temps de prière nous a permis de démarrer la journée sous le regard de Marie. Après la messe, le Père Philippe Azaïs , à qui nous avions demandé de nous accompagner, nous a aidés à réfléchir sur « notre Mission de baptisés dans le monde » à partir d’un montage sur la vocation de Jonas. Avant et après le repas nous avons pu prier Sexte et None  avec les moines. Puis nous avons envahi la librairie et chacun a pu faire provision de nourriture spirituelle ou intellectuelle. Enfin, pas question de repartir sans aller à l’abbaye Ste Scholastique faire une petite visite aux sœurs, si accueillantes, et terminer nos achats.                                  

Une journée qui nous a permis de vivre quelque chose ensemble, de tisser des liens et de préparer nos cœurs à fêter Noël. Avant de nous séparer nous nous promettons de recommencer l’année prochaine et remercions le Père Philippe Azaïs d’avoir accepté « sa mission » auprès de nous !

Marie-Claire VISSAC

Un dimanche matin par mois les enfants et leurs parents se retrouvent deux heures avant la célébration dominicale. Les dates sont choisies en fonction de la Parole du jour se rapprochant d’un module de Porte-Parole ou de Catéchèse Par la Parole. Tous écoutent l’évangile du jour et sont amenés à lire en profondeur ce récit par une lectio divina (lecture priante). Les moyens utilisés sont divers, lecture attentive, vidéo du récit… Puis, chaque enfant avec ses parents, « ensemble » en famille, avec l’aide de l’animateur qui les guide, va vers une compréhension du texte, en cherchant des rapprochements avec le premier testament, afin de trouver à ce récit une réalité pour aujourd’hui. Ce temps dure de 30 à 45 mn. Ensuite les parents avec un animateur se regroupent et laissent les enfants et leur catéchiste réaliser une activité manuelle, ou un jeu en lien avec le récit pendant 15 à 20 mn. Tous se retrouvent pour un moment convivial (café, jus de fruit, gâteaux) avant de rejoindre la communauté locale. Pendant la célébration un geste est prévu, procession des offrandes avec parents et enfants par exemple.

A ce « dimanche ensemble », s’ajoute une journée de catéchèse pour les enfants de ce groupe, pendant chaque vacance scolaire où seront vécus les modules de la catéchèse paroissiale « Par La Parole ».

L’intérêt est de faire partager ensemble parents et enfants une catéchèse tout au long de l’année, de familiariser les enfants et leur famille à la célébration eucharistique.

Témoignage de Marie-Charlotte Cochard


En mars dernier, la Paroisse a lancé un grand questionnaire pour faire le point sur son fonctionnement, recueillir des propositions d'amélioration et chercher les évolutions les plus adaptées aux paroissiens.

Le Curé, l’Équipe d'Animation Pastorale et le Conseil Pastoral de Paroisse se sont saisis de ce bilan pour mettre en œuvre des orientations en lien avec les orientations diocésaines proposées par notre évêque au Zénith pour Pentecôte 2017.

Les réponses à ce questionnaire font apparaître deux thèmes à travailler :

  • l’aide à la prière
  • comment vaincre la solitude
Aide à la prière :

Le premier point du texte d'orientation de notre évêque "Favoriser la rencontre du Christ" incite les paroisses à proposer des temps de prière sous toutes ses formes.

Afin de répondre le mieux possible, la paroisse propose de faire de l'Avent et du Carême deux grands temps forts de prière

  • Avent: 4 rencontres ont été proposées à des horaires différents. Ces temps de prière ont été constitués par un partage des textes du dimanche suivant, un  temps de méditation personnelle à l'aide d'une ou deux questions, puis d'un temps de prière commune pour la paix. Un petit livret a servi de support.
  • Carême : Pendant le temps du Carême il sera proposé de découvrir et de vivre différents types de prière (Renouveau, Ignacienne, Oraison…)
Vaincre la solitude :

Beaucoup de fidèles se retrouvent seuls suite à un veuvage, une séparation, l’éloignement des enfants ou par choix de célibat et aimerait partager des moments de convivialité et de vie fraternelle.

Les divers conseils ont donc programmé, dans un premier temps, une rencontre autour de la galette des rois, un dimanche après-midi, invitant les personnes seules à y participer accompagnées d’un(e) ami(e) également seul(e), pas forcément paroissien(ne).

Dans un deuxième temps, un repas partagé sera proposé aux participants de cette première rencontre.

Chemin de partage avec le centre œcuménique de Maurin :

Avec nos frères réformés de l’église Unie de France qui partagent avec nous l’église St André de Maurin, nous nous sommes rendus compte que la semaine de l’unité permettait une rencontre mais souvent trop formelle et stéréotypée.

Depuis deux ans, avec le pasteur Luc-Olivier Bosset et son conseil presbytéral nous avons organisé une rencontre de nos deux communautés sur tout un dimanche de mars. Ainsi la rencontre se déploie dans une découverte mutuelle et une fraternité véritable.

Un thème est choisi qui nous permet de réfléchir toute la matinée puis un repas est pris en commun et l’après midi une réflexion se poursuit en débat et nous concluons par une célébration de prières d’environ une heure.

Les thèmes abordés furent : les moyens d’évangélisation, le film « la résurrection du Christ » et cette année nous envisageons d’aborder le thème de la laïcité.

Ce petit chemin en commun nous permet de nous découvrir davantage et de vivre la fraternité à laquelle nous invite la foi.


La paroisse compte trois clochers : Saint-Paul (à la Paillade), Saint-Thomas et Sainte-Croix (à Celleneuve). Petite communauté chrétienne dans un voisinage en majorité musulman et défavorisé, elle compte plus d’une quinzaine de nationalités différentes.  Les paroissiens sont appelés à s’impliquer dans le quotidien de leur église mais aussi à tisser de plus en plus de liens entre eux. Elle compte de nombreux  services (aumônerie, éveil à la foi …) et  de mouvements (ACO, CCFD, …)

 En effet, quelle joie de savoir qu’on peut aller partager un repas si on est seul.e, faire de la couture le jeudi après-midi etc … Accueillir dans nos locaux le Secours Catholique (Saint-Paul) et Saint-Vincent de Paul (Saint-Thomas) permet aussi de toucher du doigt la réalité que vive nos voisins du quartier. Une lettre mensuelle et un site internet permet de se tenir au courant (http://paroissesaintpaul-saintecroix.catholique.fr/)

 Joie aussi de savoir que la paroisse met à disposition des locaux permettant aux catholiques malgaches et vietnamiens, aux orthodoxes ,aux coptes, aux luthériens malgaches de pouvoir célébrer !

L’ouverture aux autres chrétiens n’est pas seulement une donnée « physique ». Depuis de nombreuses années, nous travaillons main dans la main avec les protestants réformés de la Margelle (réunions, préparation de temps liturgiques forts, conférences …).  L’ouverture aux autres religions est aussi importante : des paroissiens  sont actifs  dans le groupe d’amitié islamo-chrétienne  (https://www.legaic.org/contact.php3).

 Mais l’amitié, la fraternité et le partage ont besoin aussi de nourritures spirituelles ! Des groupes de prière ignacienne, de découverte et de lecture de l’évangile, de louange chantée (Souffle de vie) permettent de faire une pause dans un quotidien parfois difficile et d’enrichir notre foi …

 Pour allier moments fraternels et ouverture, pour notre journée paroissiale en octobre 2017, nous avons rencontré la communauté Lanza del Vasto, près de Lodève. Constituée de personnes et de groupes qui se mettent au service de leur temps, en mettant à l’œuvre là où ils sont l’esprit et les moyens de la non-violence. Ils expérimentent le fait que d'autres manières de vivre, d'agir, d'entrer en relation sont possibles, à partir du lien étroit entre la vie spirituelle, l'éthique, l'action sociale et politique.
> Fondée par Lanza del Vasto après sa rencontre avec Gandhi, en 1948, l’Arche a été la première expérience communautaire menée par des familles et des célibataires  en France. Depuis le début de sa fondation et grâce à l’expérimentation quotidienne de sa vocation non-violente,  l’Arche a été précurseur sur des sujets qui sont devenus essentiels pour notre société d’aujourd’hui.

 Nous avons visité leur hameau, mangé, chanté et prié avec eux dans un cadre enchanteur et paisible. Moments simples et forts qui nous ont ressourcé.


Florence PERROTTE membre de l'EAP

L'éveil à la Foi: proposition du Conseil Pastorale de la Paroisse Notre Dame des Vignes dans le cadre du développement d’une pastorale familial.SORTIE DE NOL AVEC LES PARENTS ET LES ENFANTS DE de lvil la foi 

Il y 4 ans, dans une réflexion menée par les membres du conseil pastoral de la paroisse Notre Dame des Vignes, nous avons créé sur certains villages de parents et enfants de lvil la foi sortie de nol NDV 2016l’ensemble paroissial, des propositions d’éveil à la foi pour les enfants de Grand Section jusqu’en CE1.

Le but de cette proposition est de rejoindre non seulement des enfants en bas âge, mais surtout leurs parents.
Depuis lors, nous avons eu la joie d’accueillir de plus en plus des parents et d’enfants que nous ne voyons pas dans nos célébrations ou dans d’autres propositions paroissiales ou pastorales.
Dès lors, réunions, organisations, horaires, et enthousiasme des parents ! Nous sommes ravis, car l’objectif est aussi « d’attirer » des familles de jeunes.

Trois villages prennent en charge cette nouvelle catéchèse. Cazouls, Cessenon sur Orb et Maureilhan avec 3 animatrices : Josette, Isabelle et Christine. Nous comptons actuellement une trentaine d’enfants de 4 à 7 ans.
Nous accueillons les enfants une fois par mois, et nos rencontres sont calquées sur les fêtes liturgiques : Toussaint, Noël, Epiphanie, Pâques et Pentecôte. Les lectures sont simplifiées, animées par un chant ou un petit travail manuel.
Nous terminons l’année par un rassemblement commun en reprenant les points forts de nos séances mensuelles ! (Avec les parents bien entendu !!!) Depuis L’an dernier, nous y invitions l’éveil à la foi de Saint Chinian.
Les conversations, les questions et les entrevues, permettent de créer des liens fraternels, et le témoignage de ces petits est édifiant !

Christine HUMBERT, Animatrice de l’éveil à la foi et membre de l’EAP   

 

Couvent Saint Joseph de Saint Chinian, Maison d’accueil et de spiritualité pour l’ouest du diocèse.


Sœur Françoise du St Esprit (déclarée récemment par le pape comme « Vénérable ») a fondé en 1861 l’Institut du Tiers-Ordre de St François à Montpellier. Le 19 mars 1861, la fondation de la Congrégation se déroule dans la chapelle de l’évêché de Montpellier. Le 3 avril 1861, les sœurs s’installent à St Chinian, berceau de la congrégation.
Après avoir accueilli pendant de nombreuses années des élèves, les religieuses ont poursuivi une activité missionnaire au sein de la paroisse, auprès des malades et en recevant dans leur maison des groupes pour des retraites, des classes découvertes…

Aujourd’hui, le Couvent est devenu un lieu spirituel autant pour nos paroisses que pour le secteur missionnaire.

• Tous les vendredis est proposé un temps de célébration des vêpres, une messe et l’Adoration du Saint Sacrement (où la communauté prie particulièrement pour les vocations)
• L’éveil à la Foi, le catéchisme, et l’aumônerie font revivre les salles de classe et un élan de jeunesse souffle dans les murs.
• Les adultes, les familles ne sont pas laissées de côté : des formations bibliques sont assurées par le Père Philippe Mercier, ainsi que des entretiens sur la Foi, proposés par le Père Gérard Philip.
• Les temps forts de première communion et de Profession de Foi se déroulent au sein du Couvent.
• Le choix du Couvent pour réunir nos deux paroisses lors de la rentrée pastorale, a été valorisé par le charisme et l’accueil des religieuses.
De par leur présence dans le village, elles favorisent des liens entre les personnes et rejoignent ainsi les périphéries.
Les paroissiens et les St Chinianais sont heureux de retrouver aujourd’hui le rayonnement de la congrégation et le tintement des cloches du Couvent qui résonne à nouveau en est le signe vivant.
Brigitte BOURDEL et Max VERAY (membres de l’EAP)

 

 

SERVANTES DE MARIEDes jeunes et des enfants dans nos célébrations dominicales, service paroissiale de Servants d’Autels et des Servantes de Marie.  SERVANTS DAUTEL

Sur la Paroisse Notre Dame des Vignes, existe un service de pastorale liturgique, dans lequel une trentaine d’enfants participent en tant que Servants d’Autel et Servantes de Marie. Ce service est assuré par deux mamans engagées dans l’accompagnement et la formation des jeunes et des enfants au service de la liturgie eucharistique et des assemblées dominicales, particulièrement.

Une trentaine des jeunes et d’enfants font partie de ce service. Ils arrivent de tous les villages de la paroisse Notre Dame des Vignes et même d’au-delà. Ils ont entre 7 et 17 ans. Certains parmi eux participent aussi à la catéchèse ou à l’aumônerie, d’autres ont des engagements dans le scoutisme et dans d’autres mouvements et associations au sein de l’Eglise.
Une fois par an, la paroisse organise pour eux un voyage-pèlerinage de 5 jours. Une manière de les remercier et de les encourager à continuer dans leur engagement.

Ce dimanche 10 décembre, nous officialiserons avec Mgr Azéma, la dizaine de fraternités de l’ensemble paroissial St Padre Pio. Dont la fraternité Ste Elisabeth de la Trinité et Ste Monique.

La première fraternité de 4 membres, existe depuis 10 ans, et sa mission est d’accompagner ceux qui se posent des questions sur la foi chrétienne. Notre parcours Alpha a, peu à peu,  accueilli des paroissiens curieux, puis des gens en recherche, aux profils très différents.

Notre spécificité aujourd’hui, est de préparer de plus en plus des gens, au baptême et à la confirmation. Tous ces catéchumènes passent donc au cours de leur cheminement dans le diocèse, à un moment donné, au parcours Alpha. Ce qui nous a orienté finalement à l’accompagnement en catéchuménat ! Que nous prolongeons par un « post Alpha « avec le parcours « Vidéocat » qui donne de la profondeur spirituelle et catéchétique à nos rencontres. Nous sommes édifiés par l’aventure que vivent nos « invités » et leur implication diverses en retour dans la vie de l’Eglise !

La deuxième fraternité est née cette année, et regroupent une dizaine de mères qui désirent prier ensemble pour leurs enfants, leurs petits enfants et tous les enfants du monde. Elles ont compris que Jésus désirait que toutes les mères lui confient entièrement leur enfant, et qu’Il désirait soulager leurs peines et combler de bénédictions les familles. Elles se réunissent habituellement toutes les semaines. Lorsque l’on prie ensemble et que l’on peut se confier les unes aux autres, les fardeaux deviennent plus légers à porter !

Notre "immense" paroisse, qui s'étend sur plus de 14 000 hectares, est divisée en quatre « pôles géographiques », pour être au plus près de la vie de ses habitants. Elle comprend 29 clochers !

         Le "pôle central : LODEVE" avec ses deux clochers, le principal c'est la majestueuse cathédrale St-Fulcran, le cœur de la paroisse, autour duquel se sont développés des commerces, des établissements scolaires, l'hôpital, des associations confessionnelles ou non, tout ce qui donne vie à cette petite ville de 7640 hab.

         Le clocher le plus éloigné de la cathédrale se trouve à 34 km, sur le vaste plateau du Larzac méridional, au milieu d'une terre aride, mais riche en activités diverses : élevages, exploitation de forêts domaniales, du buis à des fins écologiques... Cette zone « Le Plateau » constitue un "deuxième pôle", composé de 9 clochers.

         Par le Pas de l'Escalette, il est aisé de redescendre vers Lodève, pour rejoindre un "troisième pôle :  la Couronne des Dix", en réalité 11 clochers autour du chef-lieu ! On y cultive la vigne essentiellement.

          A l'est de la paroisse, se trouve un "quatrième pôle, : la Vallée de la Marguerite", du nom de la rivière qui la traverse, et qui regroupe 9 clochers. Les hommes y cultivent la vigne, mais aussi l'olivier.

Voilà un bref aperçu des lieux où résident les 14150 habitants de notre paroisse.

moise dimPour la 4ème année consécutive, la Paroisse du Littoral Agathois a eu la joie d’accueillir cet été le Père Moïse Diémé du diocèse de Tambacounda au Sénégal.                                 

Encore une fois son implication pastorale a été précieuse durant cette  période estivale  où  de nombreux vacanciers  aiment prendre du temps pour un ressourcement spirituel.             

Sa présence est aussi l’occasion pour notre communauté paroissiale d’être sensibilisé  aux réalités humaines et ecclésiales de ce diocèse frontalier avec le Mali,  à une journée de route de Dakar.                                                                                   

Les projets que la Père Moïse nous invite à soutenir peuvent d’ici nous paraître bien modestes et prêter à sourire, comme  la création de « poulaillers paroissiaux » !                                 

  Mais ces petites actions tissent des liens et à l’approche des fêtes de Noël, les enfants de la paroisse, groupes du Caté, du MEJ, et élèves de l’Ecole Notre Dame qui ont rencontré le Père Moïse ont décidé de soutenir d’autres projets, par une collecte de jouets, de matériel scolaire sans oublier de ballons de foot … il faut dire que le Père Moïse  a joué autrefois en deuxième division !