Bâtissons l’avenir :
Orientation diocésaine promulguée par Mgr Carré
2017-2022

 » Nous sommes appelés à former une Église qui vit du Christ et qui cherche à le faire connaître. En ce jour de la Pentecôte, où l’ Église reçoit l’ Esprit de Dieu et commence sa mission, je vous confie cette orientation pastorale pour les 5 prochaines années. 

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde dans l’ Esprit Saint. « 

+ Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier

Introduction- Pentecôte au Zénith, juin 2017

Le Père de toute miséricorde, sans se lasser, nous appelle à suivre son Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ. Désireuse de répondre à cet appel, notre Église diocésaine a un nouveau cap à franchir. Aujourd’hui, nous mesurons nos pauvretés: diminution du nombre de prêtres et de laïcs engagés, grandes distances à parcourir dans les zones rurales… Mais nous voyons aussi de nombreux lieux d’espérance : l’éveil à la foi, le catéchuménat des adultes, la pastorale des jeunes, les fraternités missionnaires…

Le rassemblement de Pentecôte est un moment propice pour entendre ce que l’Esprit du Seigneur nous demande et pour chercher à le réaliser avec les dons qu’il ne cesse de nous accorder.

En 2013, nous nous lancions dans la dynamique « Mission Fraternités », avec le désir de renouveler l’esprit missionnaire de nos communautés. Aujourd’hui, plus d’une centaine de petites fraternités aux visages très divers sont présentes dans notre diocèse et de nombreuses autres restent encore à constituer. Nous voici maintenant à une nouvelle étape de ce renouvellement ecclésial, pour qu’à partir de ce qui existe, notre Église progresse sur le chemin de la fraternité et de la mission.

Ce document présente les quatre dimensions de l’orientation diocésaine.

Elles nous appellent à devenir une Église renouvelée en profondeur. Le curé, avec son Equipe d’Animation Pastorale (EAP) et son Conseil Pastoral, recevra ce texte et préparera un projet local. Il veillera à l’établir en harmonie avec le secteur missionnaire et le présentera au vicaire général.

L’orientation diocésaine : Une Église qui se renouvelle pour la mission aujourd’hui

Cette orientation, donnée à toutes les communautés du diocèse, se déploie selon quatre dimensions :

  • Favoriser la rencontre avec le Christ
  • Annoncer l’Évangile aux jeunes et avec eux
  • Rejoindre toutes les périphéries
  • Vivre l’Église comme communion de disciples

Mise en oeuvre de l’orientation

A partir de son histoire, de ses ressources, chaque paroisse préparera un projet pastoral local pour mettre davantage en oeuvre l’orientation diocésaine avec ses quatre dimensions. Ce projet sera piloté par le curé avec l’EAP. Il est bon que sa présentation donne lieu à un temps festif en paroisse. Ce qui ne peut être fait au niveau paroissial sera porté par une initiative inter-paroissiale ou de secteur.

Les points d’appui

  • La newsletter du diocèse qui annoncera les divers projets des paroisses.
  • Les réunions régulières des EAP et des équipes de prêtres de secteur.
  • Les services et mouvements qui proposeront leurs compétences et des outils adaptés pour aider à la mise en place de ces projets locaux.
Favoriser la rencontre avec le Christ

Prêtres, diacres et laïcs ensemble, il nous faut travailler à former des disciples du Christ. Nous avons à favoriser la rencontre personnelle et intime du Christ, adaptée aux différents âges de la vie. Il dépend de nous de donner la possibilité de cette rencontre.

Voilà pourquoi chaque paroisse présentera dans son projet pastoral la manière dont elle va assumer certaines des réalités suivantes pour favoriser la rencontre avec le Christ :

– La préparation aux sacrements de l’initiation chrétienne et au mariage, l’invitation au sacrement de la réconciliation,

– La découverte de la Parole de Dieu, personnellement et en petits groupes,

– Le rassemblement dominical comme lieu de rencontre de l’amour de Dieu,

– La prière sous différentes formes : des temps forts spirituels, des initiatives de formation…

– La relecture de la présence du Seigneur dans sa vie quotidienne,

– Le soutien à apporter aux familles dans la transmission de la foi (éveil à la foi, catéchèse, pastorale familiale).

 

Annoncer l'évangile aux jeunes et avec eux

Un investissement pastoral à l’égard des jeunes est indispensable. Toute la communauté doit porter la préoccupation et le soutien de la pastorale des jeunes. C’est avec eux que des perspectives nouvellespourront s’élaborer.

Quelles sont les portes d’entrée à privilégier ?

  • Le service.
  • La convivialité.
  • La découverte du coeur de la foi.
  • L’appel à la vocation de chacun.

➢ Les Aumôneries de l’Enseignement Public, l’Enseignement Catholique, les Aumôneries Étudiantes, le Service Diocésain des Vocations, les mouvements, les groupes de prière de jeunes, le Scoutisme, etc. auront mission de stimuler ce projet pastoral. En lien avec la coordination de la pastorale des jeunes, tous ces acteurs sont au service des communautés locales qui n’hésiteront pas à faire appel à eux.

➢ Toutes les réalités pastorales en lien avec les jeunes participeront au projet local avec les jeunes. Elles leur permettront de faire l’expérience d’une Église plus large (paroisse, secteur, diocèse, Église universelle). À ce titre, les responsables pastoraux favoriseront la participation aux formations et rassemblements.

Rejoindre toutes les périphéries

Notre Église dans toutes ses dimensions et activités est appelée à renouveler son attention à l’égard des plus pauvres, des malades, des personnes handicapées, de ceux qui souffrent, de tous ceux qui sont aux périphéries.

➢ L’Évangile nous appelle à rejoindre celles et ceux qui sont dans le besoin matériel ou en attente d’espérance (familles divisées, personnes isolées, en souffrance morale) et ceux qui se sentent en marge.

➢ Chaque réalité pastorale (paroisse, mouvement, service diocésain…) est invitée à donner leur place aux plus pauvres dans son organisation propre et à prendre une initiative avec eux.

➢ Les associations caritatives ou humanitaires aideront à réaliser le projet pastoral

Vivre l'Eglise comme une communion de disciples

Si l’Église existe, c’est d’abord pour annoncer l’Évangile du salut. La manière dont notre Église diocésaine s’organise est révélatrice de notre relation à l’Évangile. Le diocèse s’efforce de maintenir un cadre paroissial structuré. La situation actuelle demande un renouvellement en profondeur de notre manière de nous organiser en Église.

➢ Continuer à créer des fraternités missionnaires de tout type. Elles dessinent une nouvelle manière de vivre en Église. Pendant 3 ans, nous avons ouvert ce chantier. Il ne s’arrête pas !

➢ Chaque paroisse dans son projet local se donnera une ou plusieurs réalisations concrètes à faire pour que la communion grandisse.

➢ Le projet local veillera aussi aux relations fraternelles avec les autres Églises et communautés ecclésiales chrétiennes et à maintenir un lien avec les autres religions.

➢ Chaque secteur missionnaire réfléchira aussi à la manière de prendre en compte la vie des communautés chrétiennes d’ici 5 ans et fera des propositions au vicaire général, en privilégiant des initiatives simples qui tiennent compte du terrain (ville, péri-urbain, zones rurales…).

➢ Chaque service diocésain et mouvement prendra des initiatives pour soutenir cette orientation diocésaine et les projets locaux.