Les Vocations

« Toi aussi, tu as besoin de percevoir la totalité de ta vie comme une mission. […] Puisses-tu reconnaître quelle est cette parole, ce message de Jésus que Dieu veut délivrer aux hommes par ta vie ! Laisse-toi transformer, laisse-toi renouveler par l’Esprit pour que cela soit possible, et qu’ainsi ta belle mission ne soit pas compromise. Le Seigneur l’accomplira même au milieu de tes erreurs et de tes mauvaises passes, pourvu que tu n’abandonnes pas le chemin de l’amour et que tu sois toujours ouvert à son action surnaturelle qui purifie et illumine « 

Pape François, Gaudete et exsultate, n° 23-24

Les vocations

Le mot « vocation » vient du verbe latin vocare qui signifie « appeler ». Dans la vie courante, ce mot désigne une attirance, une disposition ou un goût particulier pour une profession, un métier. Pour la foi chrétienne, le mot a un sens plus fort. C’est répondre à quelqu’un qui appelle. Plus précisément encore, c’est répondre à Dieu qui appelle quelqu’un à son service. Au cœur de toute vocation, il y a un acte de foi : Dieu ne cesse d’appeler ; c’est son secret ; sa générosité est sans limite. Cet appel retentit par le Christ, Fils du Père, qui appelle des disciples à le suivre. 

Pour en savoir plus :

Devenir prêtre…

« Se former au sacerdoce signifie s’entraîner à donner une réponse personnelle à la question fondamentale du Christ : « M’aimes-tu ? » La réponse, pour le futur prêtre, ne peut être que le don total de sa vie » (Saint Jean-Paul II).

Dans cette relation de communion avec le Seigneur, cet homme croyant entend un appel à le servir dans un état de vie et dans une mission particulière : devenir prêtre.
Après un temps de discernement personnel et au moins cinq années de formation, cet homme est choisi par l’Eglise et ordonné prêtre. Par l’imposition des mains de l’évêque, il reçoit un don particulier de l’Esprit-Saint, le sacrement de l’Ordre, pour exercer un pouvoir sacré au nom du Christ et une mission pour le service du Peuple de Dieu : rendre présent le Christ au milieu du monde. Il est consacré pour annoncer l’Evangile au monde, pour célébrer les différents sacrements et pour être le pasteur qui guide les chrétiens sur le chemin de l’Evangile.

 

  • Séminaire Saint-Luc d’Aix-en-Provence pour l’année propédeutique (1an) et éventuellement le cycle de philosophie (2ans) :
    www.seminairestluc.aixarles.org
  • Séminaire Saint-Cyprien de Toulouse pour le cycle de philosophie (2ans), le cycle de théologie (3ans), et l’année diaconale (1an) : www.seminairesaintcyprien.catholique.fr

  • Séminaire Pontifical Français de Rome pour le cycle de théologie (3ans) et les spécialisations post-théologie :
    www.seminairefrancais.org

Devenir religieux ou religieuse

« À l’origine de toute vocation à la vie consacrée, il y a toujours une expérience forte de Dieu, une expérience qui ne s’oublie pas, on s’en souvient toute sa vie !… Et cela nous ne pouvons pas le calculer ni le programmer. Dieu nous surprend toujours ! C’est Dieu qui appelle » (Pape François aux jeunes à Assise, 4 octobre 2013).

La plupart du temps, c’est au contact d’une personne consacrée ou d’une communauté qu’une vocation religieuse s’éveille. Pour ceux qui se posent la question d’un appel de Dieu, le meilleur moyen de confronter leur désir avec la réalité sera de tisser des liens avec la communauté qui les attire. Par exemple, en venant faire quelques séjours à l’hôtellerie de tel monastère ou de telle communauté religieuse… C’est d’abord là que le discernement pourra se faire.

Petit guide


Contact

Délégué diocésain : Père René-Luc Giran
Email : rene.luc@diocese34.fr 

Sœur Marie Grillon, Petite Sœur de saint François d’Assise
Sœur Mélanie, Petite Sœur des Pauvres
Paul Nguyen-Dinh-Tram, diacre, séminariste
Alain Wetterwald, diacre permanent
Denise & Thierry Mateille

Rendez-vous sur le site :
quelleestmavocation.com